Qui sont les salafs dans la terminologie religieuse ? – Sheikh ‘Abdoullah Al Boukhari

Qui sont les salafs dans la terminologie religieuse ?

Sheikh ‘Abdoullah Al Boukhari

 

Nous avons vu précédemment que le mot « salaf » dans la langue arabe désigne celui qui t’as devancé et précédé, que ce soit en âge ou en mérite.
Et ici nous allons déterminer le sens de ce vocable dans la terminologie religieuse.

Allah جل وعلا a dit :

« Les tout premiers [croyants] parmi les Emigrés et les Auxiliaires et ceux qui les ont suivis dans un beau comportement, Allah les agrée, et ils L’agréent. Il a préparé pour eux des Jardins sous lesquels coulent les ruisseaux, et ils y demeureront éternellement. Voilà l’énorme succès ! » [sourate At Tawbah, v.100]

Et dans les deux Sahih (al Boukhari et Muslim), d’après ‘Abdoullah ibn Mess’oud رضي الله عنه qui a dit :

« Le messager d’Allah صلى الله عليه وسلم a dit : « Les meilleurs des gens sont ceux de mon siècle, puis ceux qui les suivront, puis ceux qui les suivront, puis viendront des gens qui témoigneront avant qu’on ne leur demande de prêter serment et qui prêteront serment avant qu’on ne leur demande de témoigner. » »
Celui ci est la version d’Al Boukhari.

Et dans le sahih de Muslim, d’après ‘Aicha رضي الله عنها qui a dit :

« Un homme interrogea le prophète صلى الله عليه وسلم : Qui sont les meilleurs des gens ? »
Il répondit : « Ceux du siècle où je me trouve, puis le second puis le troisième »

Le verset de la sourate At Tawbah mentionné plus tôt ainsi que ce qui fut cité dans les ahadiths indique le mérite des compagnons, et le fait qu’ils sont les meilleurs individus de la communauté après le messager d’Allah صلى الله عليه وسلم.
Et ce au sujet de quoi il n’y a aucun doute ni la moindre hésitation est qu’ils sont les prédécesseurs qui nous ont devancé et précédé, que ce soit en terme de mérite, de science ou de foi رضي الله عنهم.

Cependant, une question importante se pose ici :

La délimitation temporelle exposée dans le hadith d’Ibn Mess’oud et de ‘Aicha ainsi que dans d’autres ahadiths suffit-elle à définir le sens du mot « salaf » dans la terminologie religieuse ?

Autrement dit :

Est-ce que le fait que toute personne ayant vécu à cette époque bénie est suffisant pour dire qu’il fait partie des pieux prédécesseurs, de ceux sur lesquels on se calque ?

La réponse :

Non absolument pas. Le fait d’avoir précédé dans le temps n’est pas suffisant pour déterminer qui sont les salafs.
Il faut nécessairement y joindre un élément qui est : la conformité avec le Livre et la Sounnah ainsi qu’avec la compréhension des compagnons.

Pour cette raison, nous observons que les imams de la Sounnah rattachent autre chose à cette terminologie et disent : « les salafs salih », les pieux prédécesseurs, afin que soient exemptés de ce vocable les impies parmi eux qui vécurent à leur époque, qui n’avaient ni leur compréhension ni ne cheminaient sur leur voie.
Et comme on dit : pas de meilleur témoin que les faits.

Les qadarites firent leur apparition à l’époque d’un groupe de compagnons. Et le hadith rapporté par ‘Abdoullah ibn ‘Umar رضي الله عنهما et dans lequel il se désavoue d’eux est célèbre. Il est le premier hadith rapporté dans le sahih Muslim.

De même que les kharijites apparurent et se rebellèrent contre ‘Ali رضي الله عنه et d’autres compagnons. Et lorsqu’Ibn ‘Abbas رضي الله عنهما débattit avec eux, lors du débat célèbre qui fut rapporté par el Hakim dans le moustadrak et ailleurs avec une chaîne de transmission authentique. Parmi ce qu’il leur dit pour appuyer et prouver leur égarement : « et observez, il n’y a aucun d’entre eux (les compagnons) parmi vous »
Ceci étant amplement suffisant pour démontrer leur égarement.

Donc le fait d’avoir précédé dans le temps n’est pas suffisant pour que l’individu soit compté parmi les pieux prédécesseurs.

Sheikh ‘Abdoullah Al Boukhari / Ma hiya as salafiya / p.14 à 16.
traduit par SalafIslam.fr

pdfsi