Le simple fait de prononcer l’attestation de foi n’est d’aucune utilité si la personne ne se soumet pas à ce qu’elle implique – Ad Dourar As Saniyah

Le simple fait de prononcer l’attestation de foi n’est d’aucune utilité si la personne ne se soumet pas à ce qu’elle implique
Ad Dourar As Saniyah

 


Sheikh ‘Abdellatif Ibn ‘Abdirrahman Al Sheikh رحمه الله
 déclare : 

Et bon nombre d’associateurs ces temps-ci se sont trompés en pensant que celui qui excommunie l’individu prononçant les deux attestations de foi fait partie des khawarij, alors qu’il n’en est pas ainsi. 

Le simple fait de prononcer les deux attestations ne représente pas à lui seul un obstacle à l’excommunication exception faite de celui qui les prononce en ayant connaissance de leurs significations,
qui agit selon ce qu’elles impliquent, voue le culte pur à Allah sans lui associer qui que ce soit en dehors de Lui. C’est pour un tel individu que les deux attestations sont profitables.

Quant à celui qui les prononce sans toutefois agir et se conformer et être assujetti à ce qu’elles impliquent mais qui au lieu de cela associe à Allah, prend des intermédiaires et intercesseurs en dehors de lui, leur demandant ce dont nul n’est capable hormis Allah, leur vouant des offrandes et agissant tel qu’agissaient les gens de l’ère pré-islamique parmi les associateurs. Une telle personne ne tire aucun profit des deux attestations de foi prononcées. Par ses actes et comportements il dément ce dont il atteste comme Allah عز وجل a dit :

Lorsque viennent à toi les hypocrites ils disent : nous attestons que tu es certes le messager d’Allah et Allah sait bien que tu es son messager. Et Allah atteste que les hypocrites sont très certainement des menteurs.
Sourate Al Mounafiqoun, v.1.

Et la signification de l’attestation La Ilaha Illa Allah est d’adorer Allah en délaissant toute forme d’adoration à autre que lui. Celui donc qui par orgueil se refuse à l’adorer seul n’est pas compté parmi ceux qui attestent qu’il n’a pas de divinité digne d’adoration si ce n’est Allah. Et celui qui à la fois l’adore et en même temps voue l’adoration à autre que lui n’est pas non plus considéré au nombre de ceux qui attestent  » La Ilaha Illa Allah ».


Ad Dourar As Saniyah / V.12 p.263 – 264.
traduit par SalafIslam.fr

 


pdfsi