Ce qui aide à supporter la difficulté – Ibn Al-Jawzî

Ce qui aide à supporter la difficulté

Ibn Al-Jawzî

 

 

Passèrent devant moi deux porteurs sous un lourds tronc, et ils échangeaient, par des airs et paroles gaies. Le premier écoutait ce que son compagnon disait, puis le répétait ou lui répondait de manière semblable, et ainsi de suite. Je me rendis compte que s’ils n’avaient pas agi ainsi, la difficulté aurait été plus grande et le fardeau plus lourd, mais en faisant cela, la tâche devenait facile. J’ai médité sur les causes et j’ai constaté que l’esprit de chacun d’eux était concentré sur l’air et les paroles de l’autre, afin de lui répondre de manière similaire. Ainsi le chemin paraît moins long et on en oublie la lourdeur du fardeau.

J’ai vu une allusion étonnante à l’homme chargé d’impositions religieuses difficiles, et parmi les plus lourdes :

Celle de ménager son âme tout en lui imposant de patienter sur ce qu’elle aime et déteste.

Ainsi, fait paraître la patience moins longue en distrayant et ménageant l’âme ainsi que l’a dit le poète :

Quand elle se plaint, fais-lui donc oublier
La lumière du matin en lui montrant la voie lactée
Et quand le soleil se lève, promets-lui le retour de la nuit

On raconte que Bishr Al-Hâfî – qu’Allah lui fasse miséricorde – était en chemin avec un homme. Celui-ci eut soif et lui demanda : « Boirons-nous à ce puit ? » Il lui répondit : « Patiente donc jusqu’au prochain ! » Quand ils arrivèrent il lui dit à nouveau : « Au prochain puits ! » Il ne cessa de le motiver, puis il se tourna vers lui et dit : « C’est ainsi que l’on traverse la vie d’ici-bas ! »

Celui qui comprends se fondement motive son âme, la traite avec mansuétude et lui promet une belle récompense afin qu’elle patiente sur ce qu’elle supporte.

Comme disait un pieux prédécesseur à son âme :

Par Allah ! C’est uniquement par mansuétude envers toi que je désir te priver de ce que tu aimes !

Abu Yazîd – qu’Allah lui fasse miséricorde – a dit :

Je n’ai cessé de conduire mon âme vers Allah, et elle pleurait ; jusqu’à la livrer, et là elle riait !

Sache qu’il est obligatoire de ménager son âme et de lui témoigner de la mansuétude, ainsi le chemin paraîtra plus court. Ce n’est là qu’une allusion, et son explication serait longue.

 

Extrait tiré du livre :

Les Pensées Précieuses

Écrit Par Ibn Al-Jawzî

Page 101 – Édition Tawbah

Commander le livre icon-cart

Note 4,8/5 ⭐⭐⭐⭐⭐ (selon 14 avis)

 

Retranscription autorisée par l’édition Tawbah.

Partenaire: