Ce bas monde est semblable à une prostituée qui ne peut rester fidèle – Ibn Al-Qayyim

Ce bas monde est semblable à une prostituée
qui ne peut rester fidèle

Ibn Al-Qayyim

 

 

Ce bas monde est semblable à une prostituée qui ne peut rester fidèle à un seul homme mais prend plusieurs amants pour faire étalage de sa beauté. Ainsi, elle n’accepte rien d’autre que le libertinage.

J’ai voulu distinguer sa beauté de ses actes
Et je vis que la beauté et la laideur ne peuvent cohabiter 
Elle nous a juré de ne pas rompre ses engagements envers nous 
Or, c’est comme si elle nous avait juré qu’elle ne les respecterait pas.

Rechercher les biens de ce monde est comme marcher sur une terre peuplée de fauves ou nager parmi les crocodiles. Celui qui en est satisfait et celui qui le regrettera ne forment qu’une seule et même personne. De ses plaisirs naissent ses maux, et des joies ses tristesses.

Ces plaisirs qui furent les délices de leur jeunesse
Devinrent les tourments de leur vieillesse

La nature humaine est un oiseau qui ne voit que la graine, mais l’œil de la raison voit le piège. Quant à l’œil des passions, il est aveugle.

L’œil satisfait ne remarque aucun défaut 
Tandis que l’œil haineux remarque le moindre vice

Les passions se sont embellies aux yeux de l’instinct humain. Ceux qui croient en l’Invisible s’en sont détournés, alors que ceux qui ont suivi les passions ont emprunté le chemin du malheur :

أُو۟لَٰٓئِكَ عَلَىٰ هُدًۭى مِّن رَّبِّهِمْ ۖ وَأُو۟لَٰٓئِكَ هُمُ ٱلْمُفْلِحُونَ

Ceux-là sont guidés par leur Seigneur, et sont ceux qui réussissent.
Sourate Al-Baqarah, v.5.

Et les autres sont ceux auxquels on dira :

كُلُوا۟ وَتَمَتَّعُوا۟ قَلِيلًا إِنَّكُم مُّجْرِمُونَ

Mangez et profitez un peu de la vie d’ici-bas, vous êtes certes des criminels.
Sourate Al-Mursalât, v.46.

Lorsque ceux à qui [Allah سبحانه و تعالى a accordé] le succès réalisèrent la valeur de ce bas monde et le court séjour [qu’ils y passeraient], ils firent mourir leurs passions pour rechercher le vie éternelle. Quand ils émergèrent du sommeil de l’insouciance, ils récupèrent avec acharnement ce que l’ennemi leur avait pris, du temps de leur inactivité. Lorsque le chemin leur parut long, ils entrevirent leur objectif qui rapprocha ce qui leur semblait lointain. Toutes les fois que le chemin emprunté leur rend la vie amère, ils se remémorent la douceur du verset suivant :

هَٰذَا يَوْمُكُمُ ٱلَّذِى كُنتُمْ تُوعَدُونَ

Voici le jour qui vous a été promis !
Sourate Al-Anbiyâ, v.103.

 

Extrait tiré du livre :

Les Méditations

Écrit Par Ibn Al-Qayyim

Page 76/77 – Éditions Tawbah

Commander le livre icon-cart

Note 5/5 ⭐⭐⭐⭐⭐ (selon 11 avis)


Retranscription autorisée par l’édition Tawbah.

Partenaire: