Les bienfaits et l’élévation des prières surérogatoires – Al Hâfidh Ibn Hajar Al Asqalânî

Les bienfaits et l’élévation des
prières surérogatoires

Al Hâfidh Ibn Hajar Al Asqalânî

 

 

284/ Rabî’ah Ibn Al-Aslamî ﺭﺿﻲ ﺍﻟﻠﻪ ﻋﻨﻪ rapporte :

Le Prophète me dit :Demande” – Je sollicite ta compagnie au Paradis. Et rien d’autre ?Seulement cela.Alors aide-moi en multipliant les prosternations. 
Sahîh/ Muslim – 489.

Enseignements du hadith

1- Rabî’ah Ibn Al-Aslamî ﺭﺿﻲ ﺍﻟﻠﻪ ﻋﻨﻪ est un de ceux qui étaient au service du Messager d’Allah ﷺ et il lui apportait de quoi accomplir ses ablutions. Le Prophète ﷺ voulut le récompenser pour cela et lui dit : “Demande-moi ce dont tu as besoin afin que je puisse te l’accorder”. Vint à ce moment dans l’esprit de Rabî’ah un objectif élevé qui est : Je sollicite ta compagnie au Paradis” Le Prophète ﷺ lui demanda s’il avait besoin d’autre chose que cela, mais il répondit que c’était tout ce dont il avait besoin. Le Prophète ﷺ répondit favorablement à sa demande mais lui demanda de l’aider à réaliser cet objectif immense en multipliant les prosternations, c’est-à-dire les prières, car elles sont la cause de l’élévation en degrés au Paradis, et lorsqu’Allah سبحانه و تعالى mentionna ceux qui accomplissent parfaitement leur prière, Il dit :

Ceux sont ceux qui hériteront des plus haut degrés du Paradis où ils demeureront éternellement.
Sourate Al-Mu’minûn, v.11.

2- Les prosternations désignent les prières, car on peut nommer une chose par une de ses parties, surtout si cela est ce qu’elle compte de plus important, ce qui est le cas de la prosternation dans la prière, en raison de la perfection de la soumission, de la sujétion et de la proximité vis-à-vis d’Allah سبحانه و تعالى.

3- La prière dont il est question est la prière surérogatoire, car elle est celle que l’on peut multiplier. Cela montre que les prières surérogatoires comptent parmi les plus grands actes d’obéissance, et qu’elles sont un moyen puissant de parvenir aux plus hauts degrés du Paradis.

4- La prière surérogatoire est de quatre types :

Celle qui n’est liée ni à un motif, ni à un temps, ni à un acte obligatoire. 
Celle qui est liée à un temps comme les prières du Witr et Ad-Duhâ.
Celle qui est liée à un acte obligatoire, comme celles qui accompagnent les cinq prières obligatoires (Ar-Rawâtib).
Celle qui est liée à un motif comme la prière de salutation à la mosquée, ou après l’accomplissement des ablutions. 

5- Les prières surérogatoires comprennent de nombreux bienfaits parmi lesquels : elles complètent les prières obligatoires, elles aident à l’accomplissement des prières obligatoires, elles indique le désir de ce qui est auprès d’Allah, et le fait de les accomplir est une ressemblance à ceux qui sont proche d’Allah (Al-Muqarrabîn), au contraire des gens de la droite qui eux, se contente d’accomplir les obligations et de délaisser les interdits.
Al-Ifhâm – 1/189.

 

Extrait tiré du livre :

BOULOUGH AL MARÂM (Tome 1)
Écrit Par Al Hâfidh Ibn Hajar Al Asqalânî

Pages 353/354 – Éditions Tawbah

Commander le livre icon-cart

Note 4,9/5 ⭐⭐⭐⭐⭐ (selon 13 avis)


Retranscription autorisée par les éditions TAWBAH.

Partenaire: