Les bienfaits du miel – Ibn Al-Qayyim

Les bienfaits du miel

Ibn Al-Qayyim

 

 

يَخْرُجُ مِنۢ بُطُونِهَا شَرَابٌۭ مُّخْتَلِفٌ أَلْوَٰنُهُۥ فِيهِ شِفَآءٌۭ لِّلنَّاسِ

“De leur ventre sort un nectar, aux couleurs variées,
il contient une guérison pour les gens.”

An-Nahl : 69

Le miel a de nombreux avantages, il évacue les débris des veines, des intestins et autres. Il dissipe les humidités par ingestion ou application (externe), il est aussi utile aux vieillards, aux personnes flegmatiques et à l’humeur froide et humide. Il est nourrissant, facilite les selles, converse la texture des pâtes et de tout ce qu’on y dépose, fait disparaître le goût des remèdes répugnants, purifie le foie et la poitrine, c’est un diurétique et il convient à la toux glaireuse.

Si on le boit chaud avec l’essence de rose, il sera utile contre les morsures de bêtes venimeuses et la consommation d’opium.

Si on le boit seul mélangé à de l’eau, il est utile contre la morsure du chien enragé, et la consommation de champignons mortels.

Si on y met de la viande fraîche, il conserve sa fraîcheur durant trois mois, de même, les citrouilles, les concombres, les courges et les aubergines. Il conserve de nombreux fruits pendant six mois. Il conserve également les cadavres des morts, et c’est pourquoi on le nomme l’appelle “le conservateur sûr”.

Si on en barbouille le corps et les cheveux du pouilleux, les poux et les lentes seront tués. En plus il favorise la pousse, la beauté et le lissage des cheveux.

Si on en met sur les cils, il illumine l’obscurité du regard.

Si on s’en frotte les dents, il les blanchit, les polit, préserve leur santé et celle de la gencive.

Il dilate les extrémités des veines et fait couler les menstrues.

Le lécher à jeun, dissipe le flegme et nettoie les parois de l’estomac, en évacue les excédents, le réchauffe modérément et dissipe son occlusion. Il agit de même sur le foie, les reins et la vessie, et il est moins nocif pour le foie ou la rate que tout autre aliment sucré.

En plus de cela, il est sûr et peu nuisible. Il peut parfois être nuisible aux gens bilieux, mais la nuisance peut être repoussée par le vinaigre ou autre, il sera donc au final très utile.

C’est un aliment, un remède, une boisson, un sucre, un baume, une réjouissance, et on ne nous a rien créé de meilleur, de semblable ou de proche.

Les anciens n’avaient recours qu’à lui, et aucun des livres des anciens ne mentionne le sucre, et ils ne le connaissaient pas, car c’est une chose récente. Le Prophète ﷺ en buvait avec de l’eau à jeun, et il y a en cela un secret éminent pour la préservation de la santé que ne saisit que l’homme sagace et vertueux et nous mentionnerons cela en évoquant de quelle manière le Prophète ﷺ préservait sa santé.

Abû Hurayrah ﺭﺿﻲ ﺍﻟﻠﻪ ﻋﻨﻪ rapporte que le Messager d’Allah ﷺ a dit :

Celui qui lèche du miel trois matin dans le mois ne sera frappé d’aucun grand malheur. 
Ibn Mâjah – 3450. La chaîne de transmission de ce hadith est faible.

 

Extrait tiré du livre :

L’authentique de
LA MÉDECINE PROPHÉTIQUE

Écrit Par Ibn Al-Qayyim

Page 37 – Éditions Tawbah

Commander le livre icon-cart

Note 4,8/5 ⭐⭐⭐⭐⭐ (selon 28 avis)


Retranscription autorisée par les Éditions Tawbah.

Partenaire: