Les brèches par lesquels Satan s’introduit – Ibn Al-Qayyim

Les brèches par lesquels Satan s’introduit

Ibn Al-Qayyim

 

 

Toutes personnes raisonnable sait que Satan ne peut parvenir à elle si ce n’est par trois brèches:

La première : Le surplus et le gaspillage, qui consiste à se préoccuper plus de choses que le strict nécessaire. Il restera alors du surplus, qui est la part de Satan et la brèche par laquelle il s’introduit jusqu’atteindre le cœur. Comment colmater cette brèche ? En évitant d’accorder à son âme ce qu’elle désire en totalité, qu’il s’agisse de nourriture, de sommeil, de plaisir ou de repos. En fermant cette porte, tu t’assureras que l’ennemi ne pourra s’y introduire.

La seconde : L’insouciance. En effet, celui qui mentionne Allah سبحانه و تعالى est protégé par la citadelle du rappel d’Allah. Lorsqu’il sombre dans l’insouciance, le serviteur ouvre une porte de la citadelle par laquelle l’ennemi s’introduira. Il deviendra alors très facile de l’en faire sortir.

La troisième : S’occuper de ce qui ne la regarde pas, de tout point de vue.

 

Extrait tiré du livre :

Les Méditations

Écrit Par Ibn Al-Qayyim

Page 289 – Éditions Tawbah

Commander le livre icon-cart

Note 5/5 ⭐⭐⭐⭐⭐ (selon 11 avis)


Retranscription autorisée par l’édition Tawbah.

Partenaire: