Cinq paroles ordonnées par le prophète Yahyâ عليه السلام aux Enfants d’Israël – Ibn Kathîr

Cinq paroles ordonnées par le prophète Yahyâ
aux Enfants d’Israël

Ibn Kathîr

 

 

L’imam Ahmed rapporte d’après […] Al-Hârith Al-Ash’ârî, que le Prophète ﷺ a dit : 

Allah a prescrit à Yahyâ cinq paroles et lui a ordonné de les appliquer et de les faire appliquer aux Enfants d’Israël. Yahyâ voulut retarder cela et Îsâ عليه السلام lui dit : “On t’a prescrit cinq paroles que tu dois mettre en application et que tu dois faire appliquer aux Enfants d’Israël. Si tu ne le fais pas, je le ferais.”
Yahyâ lui répondit : “Ô mon frère ! Si tu le fais avant moi,je crains d’être châtié ou que la terre ne m’engloutisse !”
Yahyâ rassembla alors les Enfants d’Israël à Bayt Al-Maqdis jusqu’à ce que le temple soit rempli, s’assit sur la chaire, loua Allah et fit Ses éloges puis leur dit :

“Allah سبحانه و تعالى m’a prescrit cinq paroles en m’ordonnant de les mettre en application et de vous ordonner de les appliquer.

La première est que vous adoriez Allah sans Lui donner d’associé ;
L’exemple de cela est comme celui qui achète un esclave avec ses biens d’or ou d’argent, mais cet esclave se met à travailler pour un autre que son maître et à lui donner sa récolte ; qui parmi vous serait heureux que son esclave soit ainsi ? Ainsi, c’est Allah qui vous a créés et qui assure votre subsistance ; adorez-Le donc et lui associez rien.

La deuxième est que je vous ordonne d’accomplir la prière ;
Car Allah se tourne vers Son serviteur qui prie tant que celui-ci ne détourne pas son visage ; aussi, lorsque vous priez, ne détournez pas vos visages.

La troisième est que je vous ordonne de jeûner ;
Et l’exemple de cela est celui d’un homme qui a une bourse pleine de musc et qui se trouve au milieu d’un groupe d’hommes ; tous sentent l’odeur du musc ; or l’haleine du jeûneur est plus agréable pour Allah que l’odeur du musc.

La quatrième est que je vous ordonne de faire l’aumône ;
L’exemple de cela est celui d’un homme emprisonné par les ennemis qui lui ont attaché les mains derrière le cou et s’apprêtaient à l’exécuter ; il leur dit alors : “Accepteriez-vous que je me rachète ? ” Il se racheta alors au fur et à mesure jusqu’à retrouver sa liberté.

La cinquième est que je vous ordonne de mentionner Allah سبحانه و تعالى abondamment ;
L’exemple de cela est celui d’un homme poursuivi par des ennemis et qui se réfugie dans une forteresse ; or c’est dans l’évocation que l’homme est le plus à l’abri du Diable.

Le Messager d’Allah ﷺ dit ensuite :

Moi aussi, je vous ordonne de faire cinq choses qu’Allah m’a prescrites ce sont : L’attachement au groupe (des musulmans), l’obéissance, la soumission, l’émigration [pour Allah] et le combat sur le sentier d’Allah.
Celui qui se sépare du groupe d’un empan se défait des liens de l’Islam à moins qu’il ne revienne, et celui qui invoque à la manière de l’époque antéislamique servira de pierre pour l’Enfer.”
On lui dit : “Ô Messager d’Allah ! Même s’il jeûne et prie ?”
Il leur répondit : “Même s’il jeûne et prie, et prétend être musulman ! Appelez les musulmans par leurs noms, par les noms qu’Allah leur a donnés, les musulmans, les croyants et les serviteurs d’Allah سبحانه و تعالى.”

Ahmed – 4/202. Qualifié d’authentiquement par Al-Albânî et Al-Arnâ’ût. 

Partager cet articles avec vos proches :

 

Extrait tiré du livre :

L’Authentique des Récits des Prophètes
(Œuvre Intégrale) Tome 2

Écrit Par Ibn Kathîr

Page 371/372 – Éditions Tawbah

Commander le livre icon-cart

Note 4,8/5 ⭐⭐⭐⭐⭐ (selon 12 avis)


Retranscription autorisée par les éditions Tawbah.

Partenaire: