Le comportement vertueux du Prophète ﷺ lors des assises – An-Nawawî

Le comportement vertueux du Prophète ﷺ
lors des assises

An-Nawawî

 

 

Ses assises étaient des assises de clémence et de pudeur, de sécurité et de protection, de patience et de quiétude.

On n’y élevait pas la voix et on n’y faisait pas l’éloge de l’illicite, c’est-à-dire qu’on y évoquait pas les femmes. C’est-à-dire : si cela n’était pas nécessaire, on ne les décrivait pas, on n’évoquait pas leurs vertus et tout ce qui peut amener à être tenté par elles ou à désirer les femmes [déjà] mariées.
On y préférait la crainte d’Allah سبحانه و تعالى, les gens y étaient humbles, on y honorait les anciens et on faisait miséricorde aux jeunes.
On y donnait à celui qui en avait besoin, on y préservait l’étranger, et on n’y indiquait que le bien.
Il réunissait ses compagnons, honorait les nobles de chaque peuple et leur confiait la gestion de leurs affaires.
Il demandait après ses compagnons et leur rendait visite.
Il n’était ni vulgaire, ni odieux.
Il ne rendait pas le mal par le mal mais pas le pardon.
Il n’a jamais frappé un esclave ou un servant, ni personne d’autre, sauf dans le combat sur le sentier d’Allah عز وجل.
Et chaque fois qu’il avait le choix entre deux solutions, il choisissait toujours la plus aisée, tant que cela n’était pas un péché.

Les preuves de ce que je viens de citer sont rapportées dans le Sâhîh [Al-Bukhârî et Muslim] et sont connues.

Allah عز وجل a doté le Prophète ﷺ d’un bon comportement et d’une nature vertueuse.
Il lui a donné la science des premiers et des derniers*, et tout ce sur quoi reposent le salut et le succès.

Il était illettré, il ne savait ni lire ni écrire, et aucun homme n’a été son enseignant.

Allah عز وجل lui a donné ce qu’Il n’a donné à aucun autre dans l’univers, et Il l’a choisi parmi les premiers et les derniers.

Que les éloges et le salut d’Allah soient sur lui jusqu’au Jour de la Rétribution.

*Cette formulation est générale et son sens est qu’Il lui a donné la science des premiers et des derniers dans ce qu’Allah lui a dévoilé de la science de l’Invisible, comme Allah عز وجل dit :

عَٰلِمُ ٱلْغَيْبِ فَلَا يُظْهِرُ عَلَىٰ غَيْبِهِۦٓ أَحَدًا ♦ إِلَّا مَنِ ٱرْتَضَىٰ مِن رَّسُولٍۢ فَإِنَّهُۥ يَسْلُكُ مِنۢ بَيْنِ يَدَيْهِ وَمِنْ خَلْفِهِۦ رَصَدًۭا

Lui Seul connaît la science de l’Invisible. Il ne dévoile rien de Ses mystères à personne, sauf aux messagers qu’Il agrée.
Al-Jinn, v.26-27.

Et pour les choses qu’on ne lui a pas révélées, il est comme tous les hommes, comme Allah عز وجل dit : 

قُل لَّآ أَقُولُ لَكُمْ عِندِى خَزَآئِنُ ٱللَّهِ وَلَآ أَعْلَمُ ٱلْغَيْبَ وَلَآ أَقُولُ لَكُمْ إِنِّى مَلَكٌ ۖ إِنْ أَتَّبِعُ إِلَّا مَا يُوحَىٰٓ إِلَىَّ ۚ قُلْ هَلْ يَسْتَوِى ٱلْأَعْمَىٰ وَٱلْبَصِيرُ ۚ أَفَلَا تَتَفَكَّرُونَ

Dis : “Je ne vous dis pas que je détiens les trésors d’Allah, ni que j’ai la science des choses cachées, ou que je suis un ange. Je ne fais que suivre ce qui m’est révélé.”
Al-An’âm, v.50.
Ce qui est juste est de dire : 

وَعَلَّمَكَ مَا لَمْ تَكُن تَعْلَمُ

Et Il t’a enseigné ce que tu ne savais pas.
An-Nisâ-, v.113


Préparé et commenté par Khâlid Ibn ‘Abd Ar-Rahmân As-Shâyi’.

Partager cet article avec vos proches :

 

Extrait tiré du livre :

L’Essentiel de la Vie du Prophète ﷺ

Écrit Par l’Imam An-Nawawî

Pages 42/43 – Éditions Tawbah

Commander le livre icon-cart


Retranscription autorisée par les éditions Tawbah.

Partenaire: