Concernant les récipients des mécréants – Al Hâfidh Ibn Hajar Al-Asqalânî

Concernant les récipients des mécréants

Al Hâfidh Ibn Hajar Al-Asqalânî

 

 

١٩- وَعَنْ أَبِي ثَعْلَبَةَ الْخُشَنِيِّ – رَضِيَ الله  عَنْهَ – قَالَ : « قُلْتُ: يَا رَسُولَ الله، إِنَّا بِأَرْضِ قَوْمٍ أَهْلِ كِتَابٍ، أَفَنَأْكُلُ فِي آنِيَتِهِمْ ؟ » قَالَ : « لاَ تَأْكُلُوا فِيهَا، إِلاَّ أَنْ لاَ تَجِدُوا غَيْرَهَا، فَاغْسِلُوهَا، وَكُلُوا فِيهَا »مُتَّفَقٌ عَلَيْهِ

19/ Abû Tha’labah Al Khushanî ﺭﺿﻲ ﺍﻟﻠﻪ ﻋﻨﻪ rapporte :
J’ai demandé au Messager d’Allah ﷺ : « Nous sommes sur une terre habitée par des Gens du Livre, pouvons-nous manger dans leurs récipients ? » Il répondit :

N’y mangez pas, sauf si vous n’en trouvez pas d’autres. Dans ce cas, lavez-les d’abord puis mangez dedans.
Sahîh. Voir At-Thamar Al-Mustatâb 1/6-7.

Enseignement du hadith :

1- L’interdiction de manger dans les récipients des Gens du Livre que sont les juifs et les chrétiens, car ils ne s’éloignent pas des impuretés et peuvent y mettre de l’alcool ou du porc, il est donc plus prudent de se dispenser de leurs récipients.

2- Les récipients des polythéistes et de touts les autres mécréants sont a fortiori interdits, car les Gens du Livre sont les plus proches qu’eux de la vérité, et ils ont gardé des enseignements célestes. Quant au reste des mécréants, ils sont plus éloignés que les Gens du Livre des enseignements des religions, et ils sont plus proches qu’eux de l’impureté.

3- Si le musulman doit utiliser des récipients et ne trouve que ceux des mécréants, il peut les utiliser après les avoir lavés afin d’avoir la certitude qu’ils sont purs.

4- La permission d’échanger des bienfaits et intérêts avec les mécréants car cela n’est qu’échange et respect des devoirs de voisinage, de proximité ou autre. Cela ne s’accompagne pas de penchant du cœur vers eux, ni même foi en leurs croyances.

5- La tolérance et la facilité de la Législation, car l’individu doit s’éloigner des endroits douteux conformément au hadith : « Laisse ce qui est douteux pour ce qui ne l’est pas ». An-Nasâ’î- 5727.

Si l’individu a besoin de ce qui n’apparaît pas illicite, alors il n’y a pour lui aucun interdit et aucune difficulté, il peut utiliser ce dont il a besoin.

6L’ordre de laver dans ce hadith est un encouragement et un exposé de ce qui est meilleur, de peur qu’ils y aient bu de l’alcool ou mangé une bête non immolée. La preuve que c’est un encouragement est qu’Allah nous a permis de consommer leurs sacrifices ; également en raison du hadith suivant mentionnant les ablutions avec de l’eau contenue dans une outre d’une polythéiste, et c’est un récipient, car c’est une peau tannée. Le hadith de l’outre est une preuve que le tannage purifie l’eau de la bête morte non immolée, car les sacrifices des polythéistes sont considérés comme des bêtes mortes (Maytah), non comme les Gens du Livre et les musulmans.
Al-fhâm, 1/24.

 

Extrait tiré du livre :

BOULOUGH AL MARÂM (Tome 1)
Écrit Par Al Hâfidh Ibn Hajar Al-Asqalânî

Pages 47/48 – Éditions Tawbah

Commander le livre icon-cart

Note 4,9/5 ⭐⭐⭐⭐⭐ (selon 13 avis)


Retranscription autorisée par les éditions TAWBAH.

Partenaire: