Les conséquences des péchés – Ibn Al-Qayyim

Les conséquences des péchés

Ibn Al-Qayyim

 

 

Abû Hurayrah ﺭﺿﻲ ﺍﻟﻠﻪ ﻋﻨﻪ rapporte que le Messager d’Allah ﷺ a dit :

Lorsque le croyant commet un péché, on inscrit un point noir dans son cœur. S’il se repent, cesse, et implore le pardon, son cœur est poli [de ce point], mais s’il persiste, cela continue jusqu’à recouvrir tout son cœur. C’est là la rouille mentionnée par Allah :

 كَلَّا ۖ بَلْ ۜ رَانَ عَلَىٰ قُلُوبِهِم مَّا كَانُوا۟ يَكْسِبُونَ

Non ! Une rouille recouvre plutôt leur cœur en raison de ce qu’ils commettaient.
Sourate Al-Mutaffifûn – v.14.

Sahîh Al-Jâmi’ – 1670.

Hudhayfah ﺭﺿﻲ ﺍﻟﻠﻪ ﻋﻨﻪ a dit :

Lorsque le croyant commet un péché, on inscrit un point noir dans son cœur jusqu’à devenir comme une brebis noire aux tâches rouges.
Al-Hilyah – 1/273.

‘Abd Allah Ibn Mas’ûd ﺭﺿﻲ ﺍﻟﻠﻪ ﻋﻨﻪ rapporte :

Le Messager d’Allah ﷺ a dit :
Ô membres de la tribu de Quraysh ! Vous êtes les plus dignes de cette chose tant que vous ne désobéissez pas à Allah, et si vous désobéissez à Allah, Il enverra vers vous des gens qui vous briseront comme on brise ce bâton. » Puis il brisa son bâton qui était pourtant blanc et solide.
As-Sahîhah – 4/69.

Wahb rapporte :

Le Seigneur سبحانه و تعالى dit aux Enfants d’Israël :
Si on M’obéit Je suis satisfait, et si Je suis satisfait Je bénis, et Ma bénédiction est sans fin. Si on Me désobéit. Je Me courrouce, et si Je Me courrouce Je maudis, et Ma malédiction parvient jusqu’au septième enfant.
Az-Zuhd – 524. C’est un récit des Gens du Livre et non un hadith.

‘Amir rapporte :

‘A-ishah écrivit à Mu’âwiyah :
Si le serviteur désobéit à Allah, celui qui Je louait le blâmera.
Az-Zuhd – 289.

Abû Ad-Dardâ’ a dit :

Que l’homme prenne garde à être maudit par le cœur des croyants, d’où il ne s’attendait pas. Sais-tu de quelle manière ? L’homme s’isole pour désobéir à Allah, mais Allah place Son aversion dans le cœur des croyants d’où il ne s’attendait pas.
Al-Hilyah – 1/215. La chaîne de transmission est faible.

L’imam Ahmad rapporte que lorsque Ibn Sirîn fut endetté, cela le préoccupa et il dit :

Je sais que ces soucis viennent d’un péché que j’ai commis il y a plus de quarante ans.
Az-Zuhd – 282. 

Il est un point subtil sur lequel les gens font erreur concernant le péché qui est qu’ils n’en voient pas de conséquences sur le moment, alors que les conséquences peuvent tarder et être oubliées, le serviteur pensant ainsi qu’il ne sera plus sali après cela comme il est dit :

Si un mur n’est pas couvert de poussière en s’effondrant

Il ne sera plus couvert de poussière par la suite

Gloire à Allah ! Combien ont péri à cause de cela ? Combien cela a-t-il fait disparaître de bienfaits ? Combien cela a-t-il provoqué de châtiments ? Combien sont nombreux ceux qui sont trompés par cela parmi les savants et les élites, sans parler des ignorants ! Cet homme trompé ne sait pas que le péché détruit, même après un long moment, de la même manière que le poison détruit.

Abû Ad-Dardâ’ a dit :

Adorez Allah comme si vous Le voyiez, considérez-vous parmi les morts, sachez que ce qui est minime et vous suffit est meilleur que ce qui est considérable et vous amène à la transgression, et sachez que la bonté ne s’use pas et que le péché ne s’oublie pas.
Az-Zuhd – 716.

 

Extrait tiré du livre :

Péchés et Guérison

Écrit Par Ibn Al Qayyim

Page 78/79 – Édition Tawbah

Commander le livre icon-cart

Note 4,8/5 ⭐⭐⭐⭐⭐ (selon 11 avis)


Retranscription autorisée par les éditions Tawbah.

Partenaire: