Le danger de l’aisance – Ibn Al-Jawzî

Le danger de l’aisance

Ibn Al-Jawzî

 

 

J’ai médité sur le soin excessif que mettent les riches à se protéger du chaud et du froid, et j’ai constaté que cela était contraire à l’objectif, du point de la sagesse. Cela ne procure qu’un simple plaisir, mais il n’y a aucun bien dans le plaisir qui entraîne une souffrance.

Ainsi, pendant les chaleurs, ils boivent de l’eau glacée, ce qui est très nocif.

Les médecins disent que cela provoque des malaises graves sont l’effets se manifeste pendant la vieillesse.

De plus, ils mettent [à leurs portes et fenêtres] des étoffes épaisses [humidifiées, afin de rafraîchir l’atmosphère]. Et lorsqu’il fait froid, se font faire d’épais manteaux qui les protègent du froid. Du point de vu de la sagesse, cela est en contradiction avec ce qu’Allah a établi.

En effet, Il a créé le chaud pour permettre aux humeurs de se dissoudre et le froid pour leur permettre de s’épaissir, alors qu’eux font de toute l’année un printemps. Ainsi la sagesse de la création du froid et du chaud est contrariée et cela provoque des maux aux corps.

Celui qui m’écoute ici ne doit pas croire que je lui demande de s’exposer au froid et à la chaleur.

Je lui dis seulement de ne pas se protéger exagérément, mais de s’exposer à la chaleur d’une manière qui permette de dissoudre certaines humeurs au point qu’elles ne puissent influer sur la force ; et de s’exposer au froid de manière semblable et non nuisible, car le chaud et le froid sont bénéfiques au corps.

Un prince avait réussi à parfaitement se protéger de la chaleur et du froid mais sa santé s’altéra et il mourut très vite.

 

Extrait tiré du livre :

Les Pensées Précieuses

Écrit Par Ibn Al-Jawzî

Page 93 – Édition Tawbah

Commander le livre icon-cart

Note 4,8/5 ⭐⭐⭐⭐⭐ (selon 14 avis)

 

Retranscription autorisée par l’édition Tawbah.

Partenaire: