Les dix commandements dans le Coran – Ibn Kathîr

Les dix commandements dans le Coran

Ibn Kathîr

 

 

Ils disent également que les Enfants d’Israël entendirent la Parole d’Allah mais qu’ils ne purent la comprendre jusqu’à ce que Mûsâ ne leur explique. Ils disaient à Mûsâ : “Transmets-nous ce que dit le Seigneur, car nous craignons de mourir.
Il leur transmit alors ces dix commandements qui sont : 

Le commandement d’adorer Allah seul sans rien Lui associer
L’interdiction de prêter un faux serment par Allah.
L’ordre de respecter le shabbat qui signifie se consacrer un jour dans la semaine à l’adoration, et qui devait avoir lieu le vendredi avant qu’Allah n’abroge cela pour le samedi.
Honore ton père et ta mère afin que ta vie sur terre perdure.
Celui qui te donne est ton Seigneur Allah.
Ne tue pas.
Ne fornique pas.
Ne vole pas.
Ne fais pas de faux témoignage contre autrui.
Ne convoite pas la demeure d’autrui, ne désire pas l’épouse, l’esclave, la servante, le taureau, l’âne, ou quoi que se soit appartenant à autrui, c’est-à-dire interdiction de la jalousie.

De nombreux exégètes parmi les pieux prédécesseurs ont dit que ces dix commandements se trouvaient dans deux versets du Coran :

 قُلْ تَعَالَوْا۟ أَتْلُ مَا حَرَّمَ رَبُّكُمْ عَلَيْكُمْ ۖ أَلَّا تُشْرِكُوا۟ بِهِۦ شَيْـًۭٔا ۖ وَبِٱلْوَٰلِدَيْنِ إِحْسَٰنًۭا ۖ وَلَا تَقْتُلُوٓا۟ أَوْلَٰدَكُم مِّنْ إِمْلَٰقٍۢ ۖ نَّحْنُ نَرْزُقُكُمْ وَإِيَّاهُمْ ۖ وَلَا تَقْرَبُوا۟ ٱلْفَوَٰحِشَ مَا ظَهَرَ مِنْهَا وَمَا بَطَنَ ۖ وَلَا تَقْتُلُوا۟ ٱلنَّفْسَ ٱلَّتِى حَرَّمَ ٱللَّهُ إِلَّا بِٱلْحَقِّ ۚ ذَٰلِكُمْ وَصَّىٰكُم بِهِۦ لَعَلَّكُمْ تَعْقِلُونَ ♦ وَلَا تَقْرَبُوا۟ مَالَ ٱلْيَتِيمِ إِلَّا بِٱلَّتِى هِىَ أَحْسَنُ حَتَّىٰ يَبْلُغَ أَشُدَّهُۥ ۖ وَأَوْفُوا۟ ٱلْكَيْلَ وَٱلْمِيزَانَ بِٱلْقِسْطِ ۖ لَا نُكَلِّفُ نَفْسًا إِلَّا وُسْعَهَا ۖ وَإِذَا قُلْتُمْ فَٱعْدِلُوا۟ وَلَوْ كَانَ ذَا قُرْبَىٰ ۖ وَبِعَهْدِ ٱللَّهِ أَوْفُوا۟ ۚ ذَٰلِكُمْ وَصَّىٰكُم بِهِۦ لَعَلَّكُمْ تَذَكَّرُونَ ♦ وَأَنَّ هَٰذَا صِرَٰطِى مُسْتَقِيمًۭا فَٱتَّبِعُوهُ ۖ وَلَا تَتَّبِعُوا۟ ٱلسُّبُلَ فَتَفَرَّقَ بِكُمْ عَن سَبِيلِهِۦ ۚ ذَٰلِكُمْ وَصَّىٰكُم بِهِۦ لَعَلَّكُمْ تَتَّقُونَ 

“Dis : “Venez, je vais vous réciter ce que votre Seigneur vous a interdit : ne lui associez rien, et soyez bienfaisants envers vos père et mère. Ne tuez pas vos enfants à cause de la pauvreté, car c’est Nous qui vous nourrissons tout comme eux. N’approchez pas les turpitudes, publiquement ou en secret. Et ne tuez pas la vie qu’Allah a rendue sacrée, si ce n’est de plein droit. Voilà ce qu’Il vous a commandé de faire, afin que vous compreniez. Et ne vous approchez des bienfait de l’orphelin que de la plus belle manière, jusqu’à ce qu’il ait atteint sa majorité. Donnez la juste mesure et le bon poids, en toute justice. Nous ne chargeons une âme que selon sa capacité. Et quand vous parlez, soyez équitables même s’il s’agit d’un proche parent. Et tenez votre engagement envers Allah. Voilà ce qu’Il vous recommande afin que vous vous rappeliez. Et voilà mon chemin, dans toute sa rectitude ; suivez-le donc et ne suivez pas les sentiers qui vous écarteraient de Sa voie.” Voilà ce qu’Il vous recommande afin que vous Le craignez.”
Sourate Al-An’âm, v.151 – 153.

Suite aux dix commandements, ils ont rappelé de nombreux autres règles qui étaient appliquées un temps puis qui ont été délaissées par désobéissance. Puis, volontairement ils les ont changées, transformées et faussement interprétées. Puis, après tout cela, elles furent totalement abrogées après avoir été légiférées.

À Allah revient le jugement en tout temps, Il légifère et décide ce qu’Il veut, à Lui appartiennent la création et le commandement, gloire à Allah Seigneur de l’univers. 

Partager cet article avec vos proches :

 

Extrait tiré du livre :

L’Authentique des Récits des Prophètes
(Œuvre Intégrale) Tome 2

Écrit Par Ibn Kathîr

Pages 108/109 – Éditions Tawbah

Commander le livre icon-cart

Note 4,8/5 ⭐⭐⭐⭐⭐ (selon 12 avis)


Retranscription autorisée par les éditions Tawbah.

Partenaire: