Dominer ses passions – Ibn Al-Jawzî

Dominer ses passions

Ibn Al-Jawzî

 

 

J’ai constaté que le penchant de l’âme pour le désir augmentait jusqu’à ce qu’elle s’y abandonne par le cœur, la raison et l’esprit.

A ce moment, l’homme est pratiquement incapable de tirer profit d’aucun conseil !

Un jour que mon âme s’abandonnait totalement aux désirs, je lui criais :

Malheur à toi ! Arrête un instant que je te dise quelques mots, puis fais ce que bon te semble ! – Parle, j’écoute ! – Il est clair que tu n’as que peu d’attirance pour les plaisirs autorisés, et tu penche généralement vers les interdits.” Je vais t’exposer les deux choses et peut-être trouveras-tu ensuite que ces deux douceurs sont bien amères :

•Pour ce qui est des désirs permis, tu peux en profiter librement, mais leur chemin est difficile, car l’argent peut manquer et les gains peuvent ne pas suffire pour la plupart d’entre eux, et tu perdras ainsi un temps précieux. De plus, ton cœur en sera absorbé pendant ta quête, une fois que tu les auras atteints et lorsque tu craindras de les perdre par la suite.

Ces désirs seront troublés par une imperfection que n’ignore pas l’homme averti. S’il s’agit de nourriture, la satiété provoque des maux, ; s’il s’agit d’un individu, on redoute la lassitude, la séparation ou le mauvais comportement ; et enfin les rapports charnels les plus agréable affaiblissent généralement le corps. Et bien d’autres exemples qu’ils serait trop long d’expliquer.

•Quant aux désirs illicites, ils comportent ce que nous venons d’indiquer pour les désirs licites, et s’ajoute à cela qu’ils nuisent à l’honneur et sont sources de châtiments de ce monde et de scandale. Vient ensuite la menace de l’au-delà et l’affliction chaque fois que s’en souvient celui qui qui s’en repent.

La force de la domination des passions comporte une délectation qui surpasse toutes délectation. Ne vois-tu pas combien est humilié celui qui vaincu par ses passions ? Car il est dominé.

Au contraire, celui qui domine ses passions aura un cœur fort et noble car c’est lui qui aura dominé ! Prends donc bien garde de regarder ce que tu désires d’un bon œil, comme le cambrioleur qui voit le plaisir de prendre de l’argent dans la cachette, mais ne voit pas avec l’œil de sa pensée l’amputation !

Que l’homme ouvre l’œil de la clairvoyance pour méditer les conséquences, la transformation du désir en déception, soit pour un autre fléau, soit encore par le refus de l’être aimé. Le premier péché est comme la bouchée de pain que mange l’homme affamé : elle n’apaise pas la faim, mais elle ouvre plutôt l’appétit.

Que l’homme se souvienne donc de la délectation de la domination des passions et médite sur les bienfaits de la patience sur cela. Celui à qui cela est accordé, son salut sera proche.

 

Extrait tiré du livre :

Les Pensées Précieuses

Écrit Par Ibn Al-Jawzî

Pages 58/59 – Édition Tawbah

Commander le livre icon-cart

Note 4,8/5 ⭐⭐⭐⭐⭐ (selon 14 avis)

 

Retranscription autorisée par l’édition Tawbah.

Partenaire: