La foi du croyant rivalise sans cesse avec ses passions – Dr ‘Ait M’hammed Moloud

La foi du croyant
rivalise sans cesse avec ses passions

Dr ‘Ait M’hammed Moloud

 

 

Shaykh Al-Mu’allimi caractérise ce conflit psychique passion/ péché en disant : La foi du croyant rivalise sans cesse avec ses passions, les combattant sans répit, mais il arrive que le diable distraie le croyant et l’engourdisse au point de faire perdre à sa foi sa vigueur originelle : les passions ont alors facilement raison de lui et le mette aussitôt à terre.

Cependant, même terrassé, le croyant est agité et en son for intérieur et ne goûte pas purement le délice interdit : son flanc n’a pas encore touché le sol que, déjà, il se ressaisit tandis que sa foi reprend de la vigueur. Enfin, le voilà debout, se mordant les doigts de dépit et d’amertume d’avoir permis au diable de le prendre en traître en cet instant d’inattention ; à cet instant déjà, il est résolu à ne point commettre l’erreur de nouveau ni à laisser la torpeur le saisir une de plus !

Parmi les pensées qui traversent parfois l’esprit de l’individu dans ces situations et font naître en lui espoirs illusoires, on peut citer les suivantes :

A quoi bon résister à ce qui est dicté par la volonté d’Allah et Son destin et Allah fait ce qu’Il désire !
Les savants divergent au sujet de cette action : est-elle licite ou non ?
Les savants ne sont pas unanimes à dire que cette action est un grave péché, or les péchés mineurs sont facilement pardonnable…
Mes innombrables bonnes actions engloutiront sûrement par leur nombre ce péché !
Allah me pardonnera peut-être.
Peut-être qu’untel intercédera en ma faveur.
Je me repentirai après.

Tels sont les faux espoirs auxquels s’accroche habituellement l’individu ; et dans le meilleur des cas, il implore pardon à Allah après coup, puis considère naturellement qu’il s’est convenablement repenti et que son péché a été absous.
Mais Allah سبحانه و تعالى dit :

وَمَن يَتَّخِذِ ٱلشَّيْطَٰنَ وَلِيًّۭا مِّن دُونِ ٱللَّهِ فَقَدْ خَسِرَ خُسْرَانًۭا مُّبِينًۭا يَعِدُهُمْ وَيُمَنِّيهِمْ ۖ وَمَا يَعِدُهُمُ ٱلشَّيْطَٰنُ إِلَّا غُرُورًا أُو۟لَٰٓئِكَ مَأْوَىٰهُمْ جَهَنَّمُ وَلَا يَجِدُونَ عَنْهَا مَحِيصًۭا وَٱلَّذِينَ ءَامَنُوا۟ وَعَمِلُوا۟ ٱلصَّٰلِحَٰتِ سَنُدْخِلُهُمْ جَنَّٰتٍۢ تَجْرِى مِن تَحْتِهَا ٱلْأَنْهَٰرُ خَٰلِدِينَ فِيهَآ أَبَدًۭا ۖ وَعْدَ ٱللَّهِ حَقًّۭا ۚ وَمَنْ أَصْدَقُ مِنَ ٱللَّهِ قِيلًۭ

Quiconque prend le Diable pour allié en dehors d’Allah sera voué à une perte évidente. Il leur fait des promesses et leur donne de faux espoirs. Et le Diable ne leur fait que des promesses trompeuses. Voilà ceux dont la fin sera l’Enfer, et ils ne trouveront aucun moyen d’y échapper! Quant à ceux qui ont cru et accomplit de bonnes œuvres, Nous les ferons entrer dans des Jardins sous lesquels coulent les ruisseaux, ils y demeureront éternellement. La Promesse d’Allah est véridique. Et qui est plus véridique qu’Allah ?

En autres manifestations des passions, signalons aussi ce qui advient parfois à l’individu quand il est confronté à une lourde tâche telle que les obligations relatives au commandement du bien et à l’interdiction du mal : la lourdeur de ces tâches fait souhaiter à certains qu’elles ne soient pas obligatoires mais plutôt facultatives. Ce souhait est similaire à celui qu’ont parfois ceux qui enfreignent les interdits : N’arrive-t-il pas que celui qui s’adonne à l’alcoolisme souhaite que l’alcool soit licite ?

‘Abd Allah Ibn Al ‘Âs rapporte que le Prophète ﷺ a dit :

Aucun d’entre vous ne sera (véritablement) croyant qu’il ne soumettra pas ses passions à mes enseignements.
Authentifié par An-Nawawi ainsi qu’Ibn Hajar dans Al Fath – 13 / 289 mais affaibli par Shaykh Al-Albanî dans Dhilâl Al-Jannah – 15 et Mishkât Al Masâbih – 167.

 

Extrait tiré du livre :

LES MALADIES PSYCHOLOGIQUES
Écrit Par Dr ‘Ait M’hammed Moloud

Pages 58/59 – Édition Tawbah

Commander le livre icon-cart

Note 5/5 ⭐⭐⭐⭐⭐ (selon 6 avis)


Retranscription autorisée par les éditions TAWBAH.

Partenaire: