Les fondements chiites et ceux des pieux prédécesseurs, deux voies contraires qu’il est impossible de rassembler – ‘Abd ar-Rahmân Ibn Ismâ’îl Al Hâchemî

Les fondements chiites et ceux des pieux prédécesseurs,
deux voies contraires qu’il est impossible de rassembler

‘Abd ar-Rahmân Ibn Ismâ’îl Al Hâchemî

 

Son éminence Shaykh Muhammad Alî Ferkous حفظه الله.

Le jugement relatif au débat avec les chefs des chiites : Article mensuel n°67 tiré du site ferkous.com
Louanges à Allâh Seigneur des mondes. Que la prière et le salut soient sur celui qu’Allâh a envoyé comme une miséricorde pour les univers, ainsi que sur sa famille, ses compagnons et ses frères et ce, jusqu’au Jour de la Résurrection. Cela dit :

Organiser des débats et des assises sur les chaînes télévisées avec les chefs des chiites avec d’autres partisans de l’innovation et des passions a différents cas de figure :

Ces rencontres sont basées sur l’appel au rapprochement entre sunnites et chiites, principe adopté par les rationalistes, les modernistes, les laïcs et leurs semblables. Or, toute personne dotée d’intelligence sait qu’il est impossible de rassembler deux choses contraires.

En effet, les chiites sont très attachés à des fondements et des règles qui sont extrêmement loin de la voie des pieux prédécesseurs.

Ainsi les points de désaccord évidents concernant la transgression de l’Unicité d’Allâh (Tawhîd) comme l’exagération des chiites pour chercher secours et assistance auprès des tombes des vertueux, pour leur adresser des invocations, leur faire des prosternations, des inclinaisons et autres pratiques de la périodes antisismique (jâhiliyya). En effet, ils croient que les vertueux sont meilleurs que les prophètes et qu’ils acquièrent, directement et sans intermédiaire, la révélation et le savoir divin.

Et cette question est parmi les plus grands points de désaccord entre ceux qui appellent à l’Unicité d’Allâh et ceux qui appellent au polythéisme (Chirk).

Ibn Taymiyyah رحمه الله a dit à propos de la dynastie des Obaydites (Ndt : Qui on acquis, de façon mensongère, le nom des Fatimides.) : Ce sont, dans leur for intérieur, des apostats ; ils ont reçu certains enseignements des philosophes et des adorateurs du feu (Madjoûs) qu’ils ont mélangés aux paroles des rafidites, ainsi ce qu’ils choisissent de monter de l’islam n’est que la religion des rafidites, mais dans leur fond ce ne sont que des apostats pire que s les juifs et les chrétiens. Celui qui, parmi eux, n’atteint pas l’extrême dans leur croyance reste dans l’islam dans la secte des rafidites et c’est pourquoi les savants ont dits à leur sujet :
la face apparente de leur doctrine est la voie rafidite et sa face cachée est la mécréance pure“.
Ils sont parmi ceux qui vénèrent le plus les idoles, qui invoquent les astres à la manière des polythéistes, et parmi ceux qui s’éloignent le plus de la glorification des mosquées qu’Allâh a permis d’élever et d’y mentionner Son Nom. Les traces qu’ils ont laissées au Caire prouvent cela“.
Al-Istighâtha fî Ar-Radd ‘Ala Al-Bakrî d’Ibn Taymiyya – 2/494-495.

 

Extrait tiré du livre :

’Aisha رَضِيَ اَللَّهُ عَنْهَا
L’épouse pure, Véridique et Bien-Aimée du Prophète
Écrit Par ‘Abd ar-Rahmân Ibn Ismâ’îl Al Hâchemî

 

Pages 258/259 – Wadi Shibam Éditions

Commander le livre icon-cart

Note 5/5 ⭐⭐⭐⭐⭐ (selon 1 avis)


Retranscription autorisée par les éditions WADI SHIBAM.

Partenaire: