Les immenses bienfaits que comportent les Rawâtib [prières surérogatoires liées aux prières obligatoires] – Al Hâfidh Ibn Hajar Al Asqalânî

Les immenses bienfaits que comportent
les Rawâtib
[prières surérogatoires liées aux prières obligatoires]

Al Hâfidh Ibn Hajar Al Asqalânî

 

 

288/ Umm Habîbah, Mère des croyants رَضِيَ اَللَّهُ عَنْهَا rapporte : J’ai entendu le Messager d’Allah ﷺ dire :

Quiconque accomplit, en un jour et une nuit douze unités de prière, on lui construira une demeure au Paradis. 
Sahîh/ Muslim – 728. 

Sous une formulation, il ajoute “douze unités de prière surérogatoires.

At-Timidhî le rapporte de la même façon et ajoute : Quatre avant la Dhuhr et deux après, deux après la prière du Maghrib, deux après la prière ‘Ishâ’, et deux avant la prière de l’aube. 
Sahîh/ At-Tirmidhî – 415.

Elle rapporte également : Quiconque accomplit assidûment quatre unités de prière avant Ad-Dhuhr et quatre après, Allah interdira au feu de l’Enfer de le toucher.
Sahîh/ At-Tirmidhî – 248. 

Enseignements du hadith

1- Ces quatre hadiths évoquent ce que l’on nomme Ar-Rawâtib (du verbe Râtaba qui signifie : ce qui se répète) : les prières surérogatoires liées aux prières obligatoires, en dehors de la prière du ‘Asr, que le Prophète ﷺ accomplissaient avec assiduité.

2- L’ensemble des formulations regroupe seize unités de prière : quatre avant Dhuhr et quatre après, deux après le Maghrib, deux après le ‘Isha’, deux avant le Fajr, et deux après la prière du vendredi.

3- Il est meilleur que ces prières soient accomplies chez soi, en raison de ce que rapporte ‘A-ishah : Le Prophète ﷺ accomplissait quatre unités de prière avant Ad-Dhuhr chez lui, puis il sortait dirigeait la prière, puis il revenait chez lui accomplir deux unités de prière.
Muslim – 730.

Cela montre que la prière surérogatoire accomplie chez soi est meilleure que celle accomplie à la mosquée, malgré le rang de la mosquée du Prophète ﷺ, car le mérite de son accomplissement à la maison lui est propre et il est lié au recueillement et la sincérité de l’acte.

4- Les deux unités de prière avant le Fajr sont légères, au point que ‘Â’ishah ne dise :
A-t-il récité la Mère du Livre ?
Muslim – 724.

5- Les deux unités de prière surérogatoires de l’aube sont les meilleures des Rawâtib et elles valent plus que ce bas monde et tout ce qu’il contient. Le Prophète ﷺ ne les délaissait jamais, même lorsqu’il voyageait, alors qu’en voyage il délaissait les Rawâtib mais pas les autres prières surérogatoires, comme le Witr, la prière de nuit et d’autres.
Ibn Al-Qayyim a dit : Fait partie de la voie du Prophète de se contenter des prières obligatoires en voyage, et on a pas rapporté qu’il ait accompli une prière surérogatoire liée à une prière obligatoire, avant ou après, sauf concernant le Witr et les deux unités de prière avant le Fajr, car il ne délaissait jamais ces deux unités de prière, même en voyage.

 6- On rapporte qu’il accomplissait deux ou quatre unité de prière avant Ad Dhuhr. Cela n’est pas contradictoire mais montre que ces deux choses sont possibles et que le Prophète ﷺ en accomplissait parfois deux et parfois quatre.

7- Certaines sont accomplies avant la prière obligatoire afin de préparer le fidèle à l’adoration, et d’autres sont accomplies après.

8- Les Rawâtib comportent d’immenses bienfaits parmi lesquels l’augmentation des bonnes actions, le pardon des péchés, l’élévation en degrés, le raccommodage des manques et la compensation des imperfections des prières obligatoires. C’est pourquoi il faut y porter de l’attention et les accomplir avec assiduité.

9- C’est preuve qu’elles sont recommandées et non obligatoires car le Prophète ﷺ a mentionné la récompense en leur accomplissement, et non de leur délaissement.

 

Extrait tiré du livre :

BOULOUGH AL MARÂM (Tome 1)
Écrit Par Al Hâfidh Ibn Hajar Al Asqalânî

Pages 356/357 – Éditions Tawbah

Commander le livre icon-cart

Note 4,9/5 ⭐⭐⭐⭐⭐ (selon 13 avis)


Retranscription autorisée par les éditions TAWBAH.

Partenaire: