Les implications de l’espoir – Ibn Al-Qayyim

Les implications de l’espoir

Ibn Al-Qayyim

 

 

Il convient de savoir que celui qui espère une chose, son espoir implique trois choses :

 La première est l’amour de ce qu’il espère,

 La deuxième est la crainte de la perdre,

 Et la troisième est son application à atteindre cette chose, autant que possible.

Quant à l’espoir qui n’est accompagné d’aucune de ces trois choses, il est de l’ordre des fausses espérances. L’espoir est une chose et les fausses espérances en sont une autre, car toute personne qui espère ressent de la crainte, et celui qui emprunte un chemin et ressent de la crainte presse le pas de peur de manquer ce qu’il recherche.

Abû Hurayrah رضي الله عنه rapporte que le Messager d’Allah ﷺ :

Celui qui craint [d’arriver trop tard], chemine de nuit ; et celui qui chemine de nuit parvient à destination. La marchandise d’Allah est précieuse, la marchandise d’Allah est le Paradis.

As Sahîhah – 2335

De la même manière qu’Allah سبحانه و تعالى a attribué l’espoir à ceux qui pratiquent des œuvres pieuses, Il leur a également attribué la crainte, ainsi on voit que l’espoir et la crainte utiles sont ceux qui sont accompagnés d’œuvres pieuses, comme Allah سبحانه و تعالى dit :

Ceux qui tremblent par crainte de leur Seigneur, croient en Ses versets, ne Lui associent rien, donnent ce qu’ils peuvent et dont les cœurs tremblent de crainte à la pensée de retourner à leur Seigneur ; ceux-là s’empressent d’accomplir de bonnes actions et sont les premiers à les accomplir.

Sourate Al-Mu-minûn, v. 57/61.

‘A-ishah رضي الله عنه rapporte :

J’ai interrogé le Messager d’Allah ﷺ à propos de ce verset, et j’ai dit : S’agit-il de ceux qui consomment de l’alcool, tombent dans la fornication et volent ?

Il répondit :
Non, ô fille du véridique ! Mais il s’agit de ceux qui jeûnent, accomplissent la prière, acquittent l’aumône, et craignent qu’on ne l’accepte pas d’eux, ce sont eux qui s’empressent d’accomplir de bonnes actions.

As-Sahîhah – 162.

Allah سبحانه و تعالى a décrit des bienheureux par la bienfaisance accompagnée de crainte¹, et Il a décrit les malheureux par la malfaisance accompagnée [l’illusion] de sécurité².

¹Comme dans Sa parole : “Ceux qui respectent liens qu’Allah a ordonné d’honorer, redoutent leur Seigneur et craignent un mauvais jugement (de leurs œuvres)”. Sourate Ar-Ra’d, v.21.

²Comme dans Sa Parole : “Êtes-vous à l’abri qu’Il vous engloutisse sous terre ou abatte sur vous une pluie de pierres, et vous ne trouverez alors aucun protecteur .” Sourate Al-Isrâ, v.68.

Celui qui médite sur la condition des Compagnons constatera qu’ils étaient au summum de la pratique d’œuvres pieuses tout en étant au summum de la crainte. Alors que nous avons, nous, réuni entre la négligence et [l’illusion de] sécurité.

 

Extrait tiré du livre :

Péchés et Guérison

Écrit Par Ibn Al Qayyim

Pages 61/62 – Édition Tawbah

Commander le livre icon-cart

Note 4,8/5 ⭐⭐⭐⭐⭐ (selon 14 avis)

 

Retranscription autorisée par l’édition Tawbah.

Partenaire: