La jalousie est une maladie de l’âme très répandue à laquelle n’échappe que très peu de gens – Shaykh Al-Islâm Ibn Taymiyyah

La jalousie est une maladie de l’âme
très répandue
à laquelle n’échappe que très peu de gens

Shaykh Al-Islâm Ibn Taymiyyah

 

 

La jalousie est une maladie de l’âme très répandue à laquelle n’échappe que très peu de gens, c’est pour cela que l’on dit : aucun corps (Jasad) n’est exempt de jalousie (Hasad). Cependant, seule une personne blâmable manifeste sa jalousie. Une personne de noble caractère, quant à elle, la dissimule.

On a demandé à Al-Hasan Al-Basrî : Le croyant peut-il être jaloux ? Il dit : Malheur à toi ! As-tu déjà oublié l’histoire des frères de Yûsuf ?
La jalousie est un sentiment aveuglant enfoui dans la poitrine. Dissimule-le donc en toi et il ne te causera aucun tort tant que tu ne le mets pas en pratique physiquement ou oralement. 

Celui qui ressent en lui de la jalousie pour quelqu’un, qu’il craignent Allah, patiente et déteste cela. 

La plupart des gens qui ont en eux (une part) de religion ne portent pas atteinte à celui qu’ils jalousent et ne prête pas main forte à quelqu’un qui serait injuste envers lui. Mais, dans le même temps, ils ne lui donnent pas son droit, si quelqu’un le blâme ils ne sont pas d’accord avec cela mais ne rappellent pas ses bons côtés ; de même si quelqu’un le loue ils se taisent. Il sera demandé des comptes à ces gens-là qui ont délaissé leur devoir envers cette personne et l’ont négligé, sans pour autant lui causer du tort. C’est pourquoi, en retour, [Allah fera] qu’ils seront lésés dans leurs droits, et certaines personnes seront injustes envers eux sans pourvoir être secourus, de la même façon qu’ils n’ont pas porté secours à la personne jalousée.

Quant à celui qui transgresse par la parole ou l’acte, il doit être châtié, et celui qui craint Allah sans être parmi les injustes, Allah lui fera tirer profit de sa piété.
[…]

Le Prophète ﷺ a dit :

Il est trois choses auxquelles personne ne peut échapper : la jalousie, les conjectures douteuses et la superstition. Et je vais vous informer de ce qui peut vous préserver :
→ Lorsque tu es jaloux, fais en sorte de ne pas détester l’être jalousé.
→ Lorsque tu émets des conjectures douteuses, ne leur accorde pas de crédit.
→ Si quelque superstition te traverse l’esprit, ne lui accorde pas d’importance et fais ce que tu as à faire.

Rapporté par Ibn Abî- d-Duniâ d’après Abû Hurayrah ﺭﺿﻲ ﺍﻟﻠﻪ ﻋﻨﻪ.

 

Extrait tiré du livre :

Les Maladies du Coeur
Écrit Par Shaykh Al-Islâm Ibn Taymiyyah

Pages 69/70 – Éditions Tawbah

Commander le livre icon-cart

Note 4/5 ⭐⭐⭐⭐⭐ (selon 2 avis)


Retranscription autorisée par les éditions TAWBAH.

Partenaire: