La position de la communauté musulmane face aux innovateurs

Cours n°46

La position de la communauté musulmane face aux innovateurs et la voie des gens de la sounnah et du consensus dans leurs façons de les contrer

1. La position des gens de la sunna et du consensus face aux innovateurs

Les gens de la sounnah et du consensus ne cessent de répliquer aux innovateurs et de réprouver leurs innovations, ils défendent de les exercer. En voici quelques exemples :

♦ Oum darda a dit :

“Abou darda rentra (à la maison) en colère, je lui dis : “Qu’as-tu” il répliqua : “Par Allah, je ne reconnais pas en eux la conduite du prophète صلى الله عليه وسلم sauf qu’ils prient en groupe”.

♦ Omar ibn yahya dit:

“J’ai entendu mon père qui cite de son père :

“Nous étions assis devant la porte de Abdallah ibn mass’oud, avant la prière de midi, nous avions l’habitude de marcher avec lui jusqu’à la mosquée lorsqu’il sortait.

Soudainement apparut Abou Moussa al-acha’ri, il dit : “Est-ce que Abou Abdel Rahman est sorti ?” nous lui dîmes : “Non”.

Il s’assit alors avec nous jusqu’à ce qu’il sortit.

Nous nous levâmes au moment de sa sortie, puis il dit : “J’ai vu précédemment, dans la mosquée, un fait que j’ai dénié (en moi même) alors que je n’ai vu, la louange à Allah, que du bien”.

Il dit : “Qu’en est-il”, il dit : “J’ai vu dans la mosquée des gens assis en plusieurs cercles en attente de la prière. Dans chaque cercle un homme, et dans leurs mains, des cailloux.

Il dit (cet homme): “dites : Allah est le plus grand cent fois” alors ils disent cela cent fois. Puis il dit : “dites : il n’y a pas de divinité (méritant l’adoration) sinon Allah cent fois”, alors ils répètent cela cent fois, puis il dit : “dites: pureté à Allah cent fois” alors ils répètent cela cent fois’’.

Il dit (Ibn Mass’oud): “Que leur as-tu dit ? ” il dit : “Je n’ai rien dit afin d’attendre ton avis- ou en attendant ton ordre, il répliqua : “tu aurais dû leur dire qu’ils comptent leurs mauvaises actions, tu leur garantiras ainsi qu’ils ne perdront rien de leurs bonnes œuvres ?”.

Ensuite il s’en alla et nous marchâmes avec lui jusqu’à ce que nous arrivâmes devant un de ces cercles. Il s’arrêta devant eux et leur dit: “Qu’est ce que vous fabriquez ? ils dirent : “nous comptons avec ces quelques pierres le nombre de takbir, de tahlil, de tasbih et de tahmid,” il répliqua alors : “Comptez plutôt vos mauvaises actions, alors je vous garantis que vous ne perdrez rien de vos bonnes œuvres, malheur à vous, Ô communauté de Mohammed, que votre perdition est rapide ! ses compagnons sont disponibles, ses habits (du prophète صلى الله عليه وسلم) ne sont pas encore effrités, et son plat n’est pas encore cassé. Par celui qui détient mon âme entre ses mains, soit vous êtes sur une religion plus guidée que celle de Mohammed ou soit vous êtes sur le point d’ouvrir les portes de l’égarement”.

Ils dirent : “Par Allah, Ô Abou Abdel-Rahman, nous ne voulons que le bien” il dit: “combien de gens veulent le bien et ne l’atteignent pas ? Le prophète صلى الله عليه وسلم m’a dit qu’un peuple lira le coran (leur lecture) ne dépassera pas leurs gosiers, par Allah, je ne sais pas si la plupart d’entre vous font parti d’eux”. Puis il s’en alla”.’Amr ibn salama dit: “Nous avons vu la plupart de ces gens-là nous combattre avec les kharidjites le jour de a-nahrawane” Darami avec une chaîne de transmission authentique, voir a-silsila a-sahihah (hadith 2005). (NDT)

♦ Un homme vint à Malik ibn Anas, il lui dit :

Depuis quel endroit dois-je me mettre en état de sacralisation (ihram)? Il lui répondit : “Depuis les stations (Miquattes) là où le prophète صلى الله عليه وسلم s’est mis en état de sacralisation” la personne dit alors : “Si je me mets en état de sacralisation bien avant ces stations ?” Malik répondit : “Je ne vois point cela” il répliqua : “Que vois-tu de mal en cela?” il dit: “Je crains pour toi une épreuve” il dit alors : “Quelle épreuve y a-t-il dans l’accroissement du bien ?” Malik répliqua alors: “Allah, le très haut dit:

 

  فَلْيَحْذَرْ الَّذِينَ يُخَالِفُونَ عَنْ أَمْرِهِ أَنْ تُصِيبَهُمْ فِتْنَةٌ أَوْ يُصِيبَهُمْ عَذَابٌ أَلِيمٌ

« Que ceux, donc, qui s’opposent à son commandement prennent garde qu’une épreuve ne les atteigne, ou que ne les atteigne un châtiment douloureux. » (La lumiere-64).

Et quelle plus grande épreuve que tu sois favorisé d’un bien que le prophète صلى الله عليه وسلم, lui-même, ne fut privilégié
Abou Chama dans son livre “al-ba’ith ‘ala inkari al-bida’ wa al-hawadith” pris à son tour du livre Abi bakr al-khalal (page 14).

Ceci sont des exemples, et les savants ne cessent de contrer les innovateurs dans toutes les époques.

2. La voie des gens de la sunna et du consensus dans leur façon de contrer les innovateurs

Leur voie dans cela est basée sur le livre et la sounnah, et c’est la méthode convaincante et concluante: ils font état des présomptions puis les annihilent. Ils se basent sur le livre et la sounnah dans leur argumentation et ils prohibent toute nouveauté religieuse et innovation.

Beaucoup d’ouvrages ont été composés à ce sujet. Dans les livres concernant la croyance, ils réfutent le dogme et les dires innovateurs dans les bases de la foi et de la croyance des khawarij, des djahmiya, des mou’tazila et des acha’ira.

Ils ont écrit des livres spécifiques à ce sujet comme l’imam Ahmad dans sa réplique aux djahmiya, comme Othman A-darimi, le sheikh de l’islam Ibn Taymiyya et son élevé, Ibn al-Qayyim, Le sheikh Mohammed ibn Abdel Wahab et bien d’autres.


Cours de Tawhid

Traduction tiré du livre
‘Aqidat-ul Tawhid de Sheikh Al Fawzan حفظه الله traitant des bases de la croyance d’Ahl Sounnah wa al jama’a.

Voir le sommaire des 47 Cours en ligne

 

Partenaire: