L’apostasie : leurs catégories et leurs règles – Sheikh Al Fawzan

Cours n°23.4

L’apostasie : leurs catégories et leurs règles

L’apostasie (ridda), en langue arabe a pour signification, le retour. Et dans la loi religieuse : la mécréance après l’islam, Allah dit: 

 وَمَنْ يَرْتَدِدْ مِنْكُمْ عَنْ دِينِهِ فَيَمُتْ وَهُوَ كَافِرٌ فَأُوْلَئِكَ حَبِطَتْ أَعْمَالُهُمْ فِي

الدُّنْيَا وَالآخِرَةِ وَأُوْلَئِكَ أَصْحَابُ النَّارِ هُمْ فِيهَا خَالِدُونَ

« Et ceux parmi vous qui adjureront leur religion et mourront infidèles, vaines seront pour eux leurs actions dans la vie immédiate et la vie future. Voilà les gens du Feu : ils y demeureront éternellement. » (La vache – 217)

→ Ses différentes catégories : l’apostasie se concrétise en commentant l’un des éléments qui annulent l’islam, lesquels sont nombreux et se résument en quatre points :

 L’apostasie par la parole, comme insulter Allah ou son prophète صلى الله عليه وسلم ou ses anges ou un de ses envoyés, ou bien prétendre connaître l’invisible ou prétendre être un prophète ou croire en celui qui déclare cela. Invoquer un autre qu’Allah, ou lui demander de l’aide dans ce que seul Allah peut réaliser et lui demander protection dans ceci.

 L’apostasie par l’acte, comme la prosternation devant les statues, les arbres, les pierres, les tombes, le sacrifice en vue de ces mêmes tombes. Jeter le coran dans des endroits pourris, la pratique de la sorcellerie, son apprentissage, son enseignement, juger par une loi différente de celle d’Allah tout en croyant sa validité.

 L’apostasie par la croyance, comme croire en un associé à Allah, croire que la fornication, l’usure et l’alcool sont des choses permises ou que le pain est interdit, croire que la prière n’est pas obligatoire, et tout ce qui est unanimement admis (par les musulmans) comme étant licite, illicite ou obligatoire, tout ce que personne ne peut ignorer.

 L’apostasie par le doute dans les choses que nous venons de voir, comme celui qui doute de l’interdiction du polythéisme ou de la fornication ou de l’alcool ou la permission de (manger) du pain, ou doute du message du prophète صلى الله عليه وسلم ou des autres envoyés, ou doute de sa sincérité, ou de la religion de l’islam ou de sa validité en notre temps.

 L’apostasie par l’abandon, comme celui qui délaisse la prière volontairement, le prophète صلى الله عليه وسلم dit : “entre le serviteur et la mécréance et le polythéisme : l’abandon de la prière” (rapporté par Mouslim) et d’autres preuves encore sur ce sujet.

→ Les lois qui découlent de l’apostasie après avoir été établie :

 La demande de repentir de l’apostat, s’il se repent et revient à l’islam avant l’écoulement de trois jours, son repentir sera accepté et il sera relâché.

 Au cas où il refuserait de se repentir, sa sentence (la peine de mort) sera exécutée, selon la parole du prophète صلى الله عليه وسلم : “celui qui change sa religion, tuez-le”.

 On lui interdit d’utiliser son argent durant sa période de demande de repentir. S’il en réchappe alors son argent lui sera remis, sinon il appartiendra au trésor public au moment de la mise à exécution de sa peine ou au moment de sa mort causée par son apostasie. Un autre avis dit : au moment de son apostasie, la distribution de ses biens est en faveur des musulmans.

 La rupture de son héritage (son héritage ne sera pas attribué à ses proches). Ils n’héritent pas de lui et ne sont pas ses héritiers.

 Si son apostasie est la cause de sa mort, alors on ne le lave pas et on ne prie pas sur lui et on ne l’enterre pas dans le cimetière des musulmans. On l’enterre dans le cimetière des mécréants, ou on l’enfouira dans n’importe quel endroit de la terre sauf dans le cimetière des musulmans.


 

 

Cours de Tawhid

Traduction tiré du livre
‘Aqidat-ul Tawhid de Sheikh Al Fawzan حفظه الله traitant des bases de la croyance d’Ahl Sounnah wa al jama’a.

Voir le sommaire des 47 Cours en ligne

 

 

Partenaire: