L’incitation au recueillement dans la prière (Al-Khushû’) – Al Hâfidh Ibn Hajar Al Asqalânî

L’incitation au recueillement dans la prière
(Al-Khushû’)

Al Hâfidh Ibn Hajar Al Asqalânî

 

 

Un groupe de prédécesseurs a dit : le recueillement (Al-Khushû’) dans la prière désigne la quiétude (As-Sukûn).

Al-Baghawî a dit :
«Le recueillement concerne le corps, le regard et la voix.»

Abû As-Shaymah a dit :
«C’est l’humiliation et l’humilité devant Allah, à travers le cœur et les membres.»

Ibn Al-Qayyim a dit :
«Le recueillement est l’humiliation devant le Législateur, la soumission à la Loi, la sujétion à la vérité, ainsi on reçoit le commandement avec acceptation et sujétion, on se soumet à la Loi sans opposition ni avis personnel, et le cœur s’humilie et s’abaisse devant le regard du Seigneur porté sur le cœur et les membres.»

Ar-Râzî a dit :
«Le troisième avis est ce qui englobe le cœur et les membres, et la preuve en est ce qu’on rapporte authentiquement de Sa’îd Ibn Al-Musayyib :
« Si le cœur de cet homme était parvenu au recueillement (Khasha’a), ses membres y seraient parvenu aussi. »
Ainsi le recueillement est réalise par le cœur et les membres, et le mieux est que le cœur et les membres s’associent pour l’atteindre : le cœur par sa concentration et son humiliation devant Allah
سبحانه و تعالى, et les membres par la quiétude et le silence humble devant Allah سبحانه و تعالى. Et tout cela repose sur la conscience de la surveillance d’Allah سبحانه و تعالى.
»

Le recueillement est l’essence de la prière, et sa récompense augmente ou diminue en fonction de ce que le fidèle en accomplira avec concentration

Allah سبحانه و تعالى a loué ceux qui sont concentrés dans la prière :

Les croyants ont certes réussi : ceux qui sont concentrés dans leur prière.
Sourate Al-Mu-minûn, v.1-2.

Le recueillement dans la prière a des causes , parmi lesquelles :

Chercher protection auprès d’Allah contre Satan le maudit.
Méditer la récitation et les formules de rappel.
Garder à l’esprit l’immensité d’Allah سبحانه و تعالى, car le fidèle s’adresse et se présente face à Lui.
Connaître la faiblesse et l’indigence de l’homme, en inclinaison et prosternation, face à la majesté et l’immensité d’Allah سبحانه و تعالى.
Ne porter le regard que vers le lieu de prosternation, car si le regard se disperse, le cœur suit.
Ne pas entrer en prière l’esprit occupé par le désir de manger ou boire, ou l’envie d’accomplir ses besoins.

La majorité des savants est d’avis que la prière est valide, même dominée par les insufflations, mais sa récompense est diminuée.

 

Extrait tiré du livre :

BOULOUGH AL MARÂM (Tome 1)
Écrit Par Al Hâfidh Ibn Hajar Al Asqalânî

Page 235 – Éditions Tawbah

Commander le livre icon-cart

Note 4,9/5 ⭐⭐⭐⭐⭐ (selon 13 avis)


Retranscription autorisée par les éditions TAWBAH.

Partenaire: