L’interdiction de lancer un avis de recherche dans la mosquée – Al Hâfidh Ibn Hajar Al Asqalânî

L’interdiction de lancer un avis de recherche dans la mosquée

Al Hâfidh Ibn Hajar Al Asqalânî

 

 

Il rapporte également que le Messager d’Allah a dit :

Celui qui entend un homme demander [à haute voix] après une bête perdue dans la mosquée, qu’il dise : Qu’Allah ne te la rende pas ! Car les mosquées n’ont pas été édifiées pour cela.
Sahîh/ Muslim – 568.

Enseignements du hadith

1 –  Celui qui entend un homme demander après une bête perdue dans la mosquée doit lui dire à voix haute : « Qu’Allah ne te la rende pas ! » Car les mosquées n’ont pas été édifiées pour cela.

2 – Cette règle s’applique aux bêtes, aux biens, à l’argent, et autre choses, car les mosquées n’ont pas été édifiées pour cela.

3 – L’interdiction de demander après une chose perdue dans la mosquée et l’obligation d’invoquer contre celui qui le fait, car il aura utilisé la mosquée pour lancer un avis de recherche, et il aura occupé les fidèles et les adorateurs par une chose de ce bas-monde.

4 – Le hadith montre que s’il franchit la porte de la mosquée et demande après ce qu’il a perdu, cela n’est pas interdit car il n’est plus dans la mosquée.

5- La fonction de la mosquée qui est édifié pour la prière, la mention d’Allah, la récitation de Son Livre, et d’autres choses semblables.

6 – Ibn Kathîr a dit : « Les mosquées sont pour Allah les meilleurs des lieux sur terre, et Ses Maisons en lesquelles Il est adoré. Allah سبحانه و تعالى dit :

Dans des mosquées qu’Allah a ordonné que l’on construise, et où Son Nom est invoqué et glorifié matin et soir.
Sourate An-Nûr, v, 36.

Allah سبحانه و تعالى a ordonné de les purifier des souillures, des futilités, et des propos et actes qui ne lui conviennent pas.

 

Extrait tiré du livre :

BOULOUGH AL MARÂM (Tome 1)
Écrit Par Al Hâfidh Ibn Hajar Al Asqalânî

Page 255 – Éditions Tawbah

Commander le livre icon-cart

Note 4,9/5 ⭐⭐⭐⭐⭐ (selon 13 avis)


Retranscription autorisée par les éditions TAWBAH.

Partenaire: