L’interprétation d’une vie pleine de gêne – Ibn Al-Qayyim

L’interprétation d’une vie pleine de gêne

Ibn Al-Qayyim

 

 

وَمَنْ أَعْرَضَ عَن ذِكْرِى فَإِنَّ لَهُۥ مَعِيشَةًۭ ضَنكًۭا وَنَحْشُرُهُۥ يَوْمَ ٱلْقِيَٰمَةِ أَعْمَىٰ

Et celui qui se détourne de Mon Rappel, mènera une vie pleine de gêne, et au Jour de la Résurrection, Nous l’amènerons au rassemblement aveugle.

Sourate Ta-Ha, v.124.

La vie pleine de gêne a été interprétée par le châtiment de la tombe Al-Bukhârî – 1409 et Muslim – 1039, et nul doute que cela fait partie de cette vie misérable, mais le verset a une portée plus générale. Même s’il est construit autour d’un terme indéfini dans une phrase affirmative, sa globalité est tirée de son sens, car Allah سبحانه و تعالى a lié cette vie pleine de gêne au détournement vis-à-vis de Son Rappel, et celui qui s’en détourne mène une vie pleine de gêne en fonction de son détournement, même s’il se délecte en ce bas-monde de toutes formes de bienfaits.

Il éprouve en son cœur une solitude, une humiliation et un malheur qui le fendent, de même que de fausses espérances.

Le châtiment présent est ce qu’il vit, mais cela ne lui est caché que par l’ivresse des désirs, de la passion, de l’amour de ce bas-monde et du commandement. Même s’il ne joint pas à cela l’ivresse du vin, l’ivresse de ces choses est plus grande que celle du vin, car celui qui le consomme se réveille et dégrise, alors qu’on ne dégrise pas de l’ivresse des passions et de l’amour de ce bas-monde, sauf lorsque l’on compte parmi l’armée des morts.

Cette vie pleine de gêne frappe nécessairement celui qui se détourne du Rappel d’Allah qu’il a révélé à Son Messager ﷺ, que ce soit en cette vie, dans la tombe, ou au Jour de la Résurrection. L’œil ne se réjouit, le cœur ne se calme, et l’âme ne s’apaise qu’à travers Son Dieu et Être adoré en toute vérité, alors que tout ce qui est adoré en dehors de Lui est faux.

Celui qui se réjouit par Allah réjouira tout le monde, et celui qui ne se réjouit pas par Allah, son cœur se brisera de malheur pour ce bas-monde.

Allah n’a accordé de bonne vie qu’à celui qui croit et accomplit de bonnes œuvres, comme Il dit:

مَنْ عَمِلَ صَٰلِحًۭا مِّن ذَكَرٍ أَوْ أُنثَىٰ وَهُوَ مُؤْمِنٌۭ فَلَنُحْيِيَنَّهُۥ حَيَوٰةًۭ طَيِّبَةًۭ ۖ وَلَنَجْزِيَنَّهُمْ أَجْرَهُم بِأَحْسَنِ مَا كَانُوا۟ يَعْمَلُونَ

Quiconque, homme ou femme, accomplit une bonne œuvre tout en étant croyant. Nous lui ferons vivre une bonne vie. Et Nous les récompenserons en fonction des meilleures de leurs œuvres.

Sourate An-Nahl, v.97.

Allah سبحانه و تعالى a assuré aux adeptes de la foi et des bonnes œuvres une rétribution en ce bas-monde par une bonne vie, et par la meilleure des récompenses au Jour de la Résurrection. Ils obtiennent donc le meilleur des deux vies, et vivent dans les deux Demeures.

Il en est de même dans la Parole d’Allah سبحانه و تعالى :

 وَقِيلَ لِلَّذِينَ ٱتَّقَوْا۟ مَاذَآ أَنزَلَ رَبُّكُمْ ۚ قَالُوا۟ خَيْرًۭا ۗ لِّلَّذِينَ أَحْسَنُوا۟ فِى هَٰذِهِ ٱلدُّنْيَا حَسَنَةٌۭ ۚ وَلَدَارُ ٱلْءَاخِرَةِ خَيْرٌۭ ۚ وَلَنِعْمَ دَارُ ٱلْمُتَّقِينَ

Ceux qui accomplissent de bonnes œuvres auront un bien ici-bas ; mais la récompense qui les attend dans la demeure de l’au-delà est certes meilleure. Combien agréable sera la demeure des pieux !

Sourate An-Nahl, v.30.

وَأَنِ ٱسْتَغْفِرُوا۟ رَبَّكُمْ ثُمَّ تُوبُوٓا۟ إِلَيْهِ يُمَتِّعْكُم مَّتَٰعًا حَسَنًا إِلَىٰٓ أَجَلٍۢ مُّسَمًّۭى وَيُؤْتِ كُلَّ ذِى فَضْلٍۢ فَضْلَهُۥ ۖ وَإِن تَوَلَّوْا۟ فَإِنِّىٓ أَخَافُ عَلَيْكُمْ عَذَابَ يَوْمٍۢ كَبِيرٍ

Demandez pardon à votre Seigneur, et revenez à Lui. Il vous accordera une belle jouissance jusqu’à un terme fixé, et Il accordera à chaque méritant l’honneur qu’il mérite.

Sourate Hûd, v.3.

Ainsi, les pieux et bienfaisants obtiennent les délices de ce bas-monde et de l’au-delà, et une bonne vie dans les deux Demeures, ceci car l’apaisement de son cœur, sa joie, son bonheur, sa délectation, son allégresse, sa sérénité, son épanouissement, sa lumière, son étendue, sa préservation vis-à-vis des désirs illicites et des fausses ambiguïtés représentent les réels bienfaits, sans aucune comparaison avec les délectations du corps.

 

Extrait tiré du livre :

Péchés et Guérison

Écrit Par Ibn Al Qayyim

Pages 165/166 – Édition Tawbah

Commander le livre icon-cart

Note 4,8/5 ⭐⭐⭐⭐⭐ (selon 14 avis)

 

Retranscription autorisée par l’édition Tawbah.

Partenaire: