L’invocation de l’assise entre les deux prosternations – Al Hâfidh Ibn Hajar Al Asqalânî

L’invocation de l’assise entre les deux prosternations

Al Hâfidh Ibn Hajar Al Asqalânî

 

 

242/ Ibn ‘Abbâs ﺭﺿﻲ ﺍﻟﻠﻪ ﻋﻨﻪ rapporte que le Prophète disait entre les deux prosternations :

Ô Allah ! Pardonne-moi, accorde-moi Ta miséricorde, guide-moi, accorde-moi le salut, et procure-moi subsistance.
Sahîh/ Abû Dâwud – 850.

Enseignements du hadith

1- La quiétude et l’immobilité nécessaire dans l’assise entre les deux prosternations.

2- La législation de la prononciation de cette invocation à ce moment.

3- Ibn Al-Qayyim a dit : «  Puisqu’il a séparé par un pilier les deux prosternations, il a légiféré qu’on y prononce une invocation qui convienne à cette position et qui est la demande de pardon, de miséricorde, de guidée, de salut et de subsistance. »

4- Shaykh Al-Islâm Ibn Taymiyyah a dit : « Il n’y a pas de preuve qui fixe un nombre de répétitions, et le Prophète restait assis ainsi un temps égal à celui de la prosternation. »

 

Extrait tiré du livre :

BOULOUGH AL MARÂM (Tome 1)
Écrit Par Al Hâfidh Ibn Hajar Al Asqalânî

Page 308 – Éditions Tawbah

Commander le livre icon-cart

Note 4,9/5 ⭐⭐⭐⭐⭐ (selon 13 avis)


Retranscription autorisée par les éditions TAWBAH.

Partenaire: