L’invocation en faveur du nouveau marié – Al Hâfidh Ibn Hajar Al-Asqalânî

L’invocation en faveur du nouveau marié

Al Hâfidh Ibn Hajar Al-Asqalânî

 

 

840/ Il rapporte également (Abû Hurayrah ﺭﺿﻲ ﺍﻟﻠﻪ ﻋﻨﻪ) que lorsque le  Prophète ﷺ voulait invoquer en faveur de celui qui se mariait, il disait : 

بَارَكَ اللهُ لَكَ وَ بَارَكَ عَلَيكَ وَ جَمَعَ بَينَكُمَا فِي خَير

Qu’Allah t’accorde Ses bénédictions, qu’Il les répande sur toi, et qu’Il vous unisse dans le bien.
Sahîh/ Abû Dâwud – 2130.

Enseignements du hadith 

1- Le contrat de mariage est un accord très important qui demande conseil sincère et invocation pieuse. L’aboutissement de ce contrat est inconnu et important, il est soit un des plus grands bonheurs, soit une des pires transactions.

2- C’est pourquoi, lorsque le  Prophète ﷺ entendait qu’un homme s’était marié, il invoquait en sa faveur par ces invocations, en demandant à Allah de lui accorder Sa bénédiction, de la répandre sur lui, et de l’unir avec son épouse dans le bien.

3- Le bien est un terme général qui porte le sens du bonheur, de la bonne vie de couple, de l’aisance dans l’existence, et de la naissance d’enfants pieux.

4- Il est recommandé à celui qui assiste à la conclusion d’un contrat de mariage d’invoquer de cette manière en faveur du nouveau marié, ce qui est meilleur que l’invocation de l’époque d’ignorance : “Harmonie et enfants” [Bi-r-Rafâ- wa-l-Banîn] qui est une invocation imparfaite et comporte peu de bénédiction. N’est pas non plus suffisant ceux que disent les gens de nos jours au nouveau marié : “(Que ton mariage soit) béni” [Mabrûk], ou autre. Il est meilleur d’invoquer à la manière du  Prophète ﷺ, car c’est une invocation globale qui englobe les significations du bien et du bonheur.

5- Quant au nouveau marié, la Sunna consiste pour lui en ce que dit le  Prophète ﷺ :

اللَّهُمَّ إِنِّي أَسْأَلُكَ مِنْ خَيْرِهَا وَخَيْرِ مَا جبلتها عَلَيْهِ، وَأَعُوذُ بِكَ مِنْ شَرِّهَا وَشَرِّ مَا جبلتها عَلَيْهِ

Lorsque l’un de vous épouse une femme, qu’il pose sa main sur le devant de sa tête, mentionne le nom d’Allah سبحانه و تعالى, invoque Sa bénédiction et dise : Ô Allah ! Je te demande le bien qu’elle présente et le bien auquel Tu l’as prédisposée. Et je cherche protection auprès de Toi contre le mal qu’elle présente et le mal auquel Tu l’as prédisposée.
Âdâb Az-Zafâf – 92.

6- Cette invocation est prononcée en faveur du nouveau marié, quant à l’épouse, ont peut dire qu’il est également légiféré aux femmes d’invoquer pour elle de la même manière.
Sharh Bulûgh Al-Marâm, Livre du mariage, cassette n°2.

 

Extrait tiré du livre :

BOULOUGH AL MARÂM (Tome 2)
Écrit Par Al Hâfidh Ibn Hajar Al Asqalânî

Pages 426/427 – Éditions Tawbah

Commander le livre icon-cart

Note 4,9/5 ⭐⭐⭐⭐⭐ (selon 13 avis)


Retranscription autorisée par les éditions TAWBAH.

Partenaire: