L’obligation de mécroire au taghout

L’obligation de mécroire au taghout

 

Les fils du Sheikh Muhammed ibn ‘Abdilwahab : Hussein et ‘Abdoullah ont dit رحمهم الله :

L’individu n’est considéré musulman que lorsqu’il a connaissance du tawhid et qu’il en fait sa religion, qu’il œuvre d’après ce que ceci implique, qu’il rende véridique ce dont le messager صلى الله عليه وسلم a informé, qu’il lui obéisse concernant ce qu’il a ordonné et interdit, qu’il croit en lui et ce avec quoi il est venu.

→ Celui donc qui dit : je ne montre pas d’animosité envers les associateurs.
Ou bien qu’il les prend pour ennemi sans toutefois les rendre mécréants ou qu’il dise : je ne m’oppose pas à ceux qui disent “la ilaha illa Allah” même si ceux là tombent dans la mécréance ou le polythéisme ou qu’ils montrent une inimitié envers la religion d’Allah. Ou bien qu’il dise encore : je ne m’oppose pas aux coupoles.

Celui-là n’est point musulman mais il est plutôt de ceux dont Allah dit à leur sujet :

“Et ils disent : nous croyons en une partie et en nous en rejetons une autre, ils veulent ainsi prendre une voie intermédiaire entre les deux, ceux là sont en vérité les mécréants” [sourate An Nissa, v.150/151]

Majmou’a ar Rassa’il wal Massa’il / v.1-p.38
traduit par SalafIslam.fr

pdfsi

Partenaire: