Lorsqu’on se lève sans accomplir le Tashahhud – Al Hâfidh Ibn Hajar Al Asqalânî

Lorsqu’on se lève sans accomplir le Tashahhud

Al Hâfidh Ibn Hajar Al Asqalânî

 

 

271/ Al-Mughîrah Ibn Shu’bah ﺭﺿﻲ ﺍﻟﻠﻪ ﻋﻨﻪ rapporte que le Messager d’Allah a dit : 

Si l’un de vous doute après deux unités de prière, et se relève jusqu’à être totalement debout, qu’il poursuive et accomplisse deux prosternations. Mais s’il n’est pas complètement debout, qu’il s’asseye et il n’aura pas a acomplir de [prosternations de distraction].
Sahîh/ Al-Bayhaqî – 2/352, voir Al-Irwâ – 2/131.

Enseignements du hadith 

1- Il a précédé que l’avis prépondérant est que le fait de s’asseoir pour le premier Tashahhud est une obligation. Celui qui le délaisse volontairement, sa prière est invalide, et celui qui le délaisse par oubli doit accomplir deux “prosternations de distraction” avant les salutations  finales.

2- Celui qui oublie le premier Tashahhud et se redresse totalement avant de s’en souvenir ne doit pas revenir à la position assise, mais il doit accomplir deux “prosternations de distraction” avant les salutations finales.

3- S’ils s’en souvient avant d’être totalement debout, il doit revenir à la position assise et accomplir le Tashahhud.

4- Le hadith montre qu’il n’a pas à accomplir de “prosternations de distraction” s’il revient à la position assise, [Pour d’autres qui considèrent que la chaîne de transmission du hadith est faible, il faut dans les deux cas accomplir les “prosternations de distraction”]

 

Extrait tiré du livre :

BOULOUGH AL MARÂM (Tome 1)
Écrit Par Al Hâfidh Ibn Hajar Al Asqalânî

Page 344 – Éditions Tawbah

Commander le livre icon-cart

Note 4,9/5 ⭐⭐⭐⭐⭐ (selon 13 avis)


Retranscription autorisée par les éditions TAWBAH.

Partenaire: