Lorsqu’un litige survient entre le vendeur et l’acheteur – Al Hâfidh Ibn Hajar Al-Asqalânî

Lorsqu’un litige survient
entre le vendeur et l’acheteur

Al Hâfidh Ibn Hajar Al-Asqalânî

 

 

663/ Ibn Mas’ûd ﺭﺿﻲ ﺍﻟﻠﻪ ﻋﻨﻪ rapporte qu’il a entendu le Messager d’Allah dire : 

Lorsqu’un litige survient entre les deux  parties d’une transaction et qu’on ne dispose d’aucune preuve, on s’en tient à ce que dit le propriétaire de la marchandise, sinon la transaction est annulée. 
Sahîh/ Al- Irwâ’ – 1322.

Enseignements du hadith 

1- Si un litige survient entre le vendeur et l’acheteur, et qu’on ne dispose d’aucune preuve, on s’en tient à ce que dit le vendeur qui doit prêter serment de la véracité de ce qu’il dit, car le principe énonce : “Celui dont les propos sont adoptés doit prêter serment.

2- En ce cas s’applique la parole su Prophète ﷺ :

La preuve incombe au plaignant et le serment à celui qui récuse [l’accusation].
Al-Irwâ’ – 1938.

3- Si un litige survient entre les deux parties d’une transaction, et que l’une des deux parties dispose d’une preuve, on donnera raison à celle qui dispose de cette preuve.
Sharh   Bulûgh Al-Marâm, Livre des ventes, cassette n°2.

 

Extrait tiré du livre :

BOULOUGH AL MARÂM (Tome 2)
Écrit Par Al Hâfidh Ibn Hajar Al Asqalânî

Pages 219/220 – Éditions Tawbah

Commander le livre icon-cart

Note 4,9/5 ⭐⭐⭐⭐⭐ (selon 13 avis)


Retranscription autorisée par les éditions TAWBAH.

Partenaire: