N’a pas compris sa religion celui qui ne préserve pas sa langue – Al Hâfidh Ibn Hajar Al-Asqalânî

N’a pas compris sa religion
celui qui ne préserve pas sa langue

Al Hâfidh Ibn Hajar Al-Asqalânî

 

 

1287/ Anas ﺭﺿﻲ ﺍﻟﻠﻪ ﻋﻨﻪ rapporte que le Messager d’Allah ﷺ a dit : 

Le silence est une sagesse, et rares sont ceux qui le pratique.
Da’îf/ Ad-Da’îfah – 2424.

Enseignements du hadiths 

1- [La chaîne de transmission du hadith est faible, donc cette parole n’est pas à attribuer au Prophète ﷺ, mais c’est une sagesse établie par les Textes.]

2- La sagesse (Al-Hikmah) comporte de nombreuses significations éminentes, et la définition la plus globales qu’on en ait donnée est qu’elle consiste à mettre chaque choses à sa place.

3- Le mérite du silence qui fait partie de la sagesse, ainsi Allah سبحانه و تعالى dit : Il ne prononce pas une parole sans avoir auprès de lui un observateur prêt à l’inscrire.
Sourate Qâf, v.18.
Et le Prophète ﷺ a dit :

Celui qui me garantit de préserver ce qui est entre sa moustache et sa barbe, et ce qui est entre ses deux jambes, je lui garantis le Paradis.
Al-Bukhârî – 6474.

Il dit également :

Les gens sont-ils jetés en Enfer sur leur visage pour autre chose que ce qu’à récolté leur langue ?
At-Tirmidhî – 2616.

‘Uqubah Ibn ‘Âmir interrogea le Prophète ﷺ à propos du salut, et il lui répondit :

Retiens ta langue.
At-Tirmidhî – 2406.

4- Al-Hasan Al-Basrî a dit : N’a pas compris sa religion celui qui ne préserve pas sa langue.

5- Al-Ghazâlî mentionna parmi les fautes commises par la langue :

Les discussions vaines dans le faux, les discussions troubles, l’obscénité, l’insulte, la moquerie, le dévoilement du secret, l’ostentation, la controverse, la malédiction, le mensonge, la calomnie, la médisance, et le litige.

6- Le silence louable concerne donc les propos illicites mentionnés en partie, de même que le propos qui n’ont aucun intérêt, car ils peuvent conduire à des propos réprouvés ou illicites.
Et si les propos concernent ce qui est profitable, comme la récitation, la mention d’Allah, le commandement du bien, la réprobation du mal, l’enseignement de la science, la discussion avec la famille et les frères, cela est louable.

7- Pour ces buts méritoires, la langue compte parmi les bienfaits éminent d’Allah سبحانه و تعالى, car elle énonce la foi et l’Islam, et Allah سبحانه و تعالى dit : Il n’y a rien de bon dans la plus grande partie de leurs conversations secrètes, sauf si l’un d’eux ordonne l’aumône, le bien, ou la réconciliation entre les gens.
Sourate An-Nisâ-, v.114.

Ce noble verset marque donc la distinction entre les propos mauvais et bons.

 

Extrait tiré du livre :

BOULOUGH AL MARÂM (Tome 3)
Écrit Par Al Hâfidh Ibn Hajar Al Asqalânî

Page 387 – Éditions Tawbah

Commander le livre icon-cart

Note 4,9/5 ⭐⭐⭐⭐⭐ (selon 13 avis)


Retranscription autorisée par les éditions TAWBAH.

Partenaire: