Ne pas s’attacher aux causes – Ibn Al-Jawzî

Ne pas s’attacher aux causes

Ibn Al-Jawzî

 

 

Les causes sont un chemin qu’il est nécessaire d’emprunter, mais ceux qui connaissent Allah ne s’y arrêtent pas, car leur apparaissent des choses qui n’apparaissent pas à d’autres, et ils peuvent être châtiés s’ils penchent vers ces causes, même si c’est une inclinaison qu’ils n’acceptent pas, mais le moindre faux-pas demande à être corrigé.

Médite sur ce qu’il advient de Sulaymân lorsqu’il dit :

“Je partagerai, cette nuit, la couche de cent femmes, chacune d’elles donnera naissance à un enfant.”
Mais il ne dit pas :
S’il plaît à Allah !
Ainsi, aucune ne tomba enceinte, sauf une qui mit au monde un bébé malformé.
Al-Bukhârî – 3424 et Muslim – 1254.

Il m’est arrivé une situation qui m’a obligé à m’attacher à certaines causes, et j’ai dû rencontrer un tyran et lui faire des simagrées. Alors que je réfléchissais à cette situation, un lecteur arriva, se mit à réciter, et je me réjouis de ce qu’il récita :

وَلَا تَرْكَنُوٓا۟ إِلَى ٱلَّذِينَ ظَلَمُوا۟ فَتَمَسَّكُمُ ٱلنَّارُ وَمَا لَكُم مِّن دُونِ ٱللَّهِ مِنْ أَوْلِيَآءَ ثُمَّ لَا تُنصَرُونَ

Et n’ayez pas recours aux injustes, sinon le Feu vous atteindrait. Vous n’auriez pas d’alliés en dehors d’Allah, et vous ne seriez pas secourus.
Sourate Hûd, v.113.

Je me suis alors étonné de la réponse donnée à ma pensée et je dis à mon âme : Écoute ! J’ai cherché secours dans ces simagrées, mais le Coran m’a informé que si j’ai recours à un tyran je ne parviendrai pas au secours pour lequel j’ai eu recours à Lui.

Bonne annonce à  qui connaît Celui qui créé les causes et s’y attache, car c’est là le but ultime, et nous demandons à Allah qu’Il nous l’accorde.

 

Extrait tiré du livre :

Les Pensées Précieuses

Écrit Par Ibn Al-Jawzî

Pages 113/114 – Édition Tawbah

Commander le livre icon-cart

Note 4,8/5 ⭐⭐⭐⭐⭐ (selon 14 avis)

 

Retranscription autorisée par l’édition Tawbah.

Partenaire: