Je ne suis jamais repue sans me mettre à pleurer – Shaykh ‘Abd Ar-Razzaq Al-Badr

Je ne suis jamais repue sans me mettre à pleurer

Shaykh ‘Abd Ar-Razzaq Al-Badr

 

 

Masrûq rapporte :

Je suis rentré chez ‘A-ishah qui ordonna qu’on m’apporte à manger et me dit :

– “Je ne suis jamais repue sans me mettre à pleurer.
– Pourquoi ?
– Je me rappelle la condition du Messager d’Allah ﷺ  lorsqu’il quitta ce bas-monde. Par Allah, il ne s’est jamais repu de pain et de viande deux fois dans la même journée.”

At-Tirmidhî – 2357. La chaîne de transmission de ce hadith est faible ainsi que l’a exposé shaykh Al-Albânî dans Mukhtasar As-Shama’il.

Masrûq est né du vivant du Prophète ﷺ, mais il était à Koufa, si bien qu’il ne l’a pas vu. C’est un imam qui compte parmi les grands successeurs aux Compagnons. On dit qu’il fut surnommé Masrûq (du verbe saraqa, enlever) car il fut enlevé enfant, puis sa famille le retrouva.

• Je ne suis jamais repue sans me mettre à pleurer. Chaque fois qu’elle mangeait et était repue, après la mort du Prophète ﷺ, elle se rappelait l’existence qu’elle vécut avec lui, le peu de nourriture dont ils jouissaient, et le fait qu’il quitta ce bas-monde sans être repu de pain et de viande deux fois dans la même journée.

 

Extrait tiré du livre :

Ainsi etait Muhammad le Messager d’Allah ﷺ

Écrit Par l’Imam At-Tirmidhi

Page 150 – Édition Tawbah

Commander le livre icon-cart

Note 4,6/5 ⭐⭐⭐⭐⭐ (selon 9 avis)

 

Retranscription autorisée par l’édition Tawbah.

Partenaire: