Il n’y a d’alliance pour Allah qu’accompagnée du désaveu – Ibn Al-Qayyim

Il n’y a d’alliance pour Allah qu’accompagnée du désaveu

Ibn Al-Qayyim

 

 

Si l’amour est le fondement de tout acte, qu’il soit vérité ou fausseté, le fondement des actes religieux est l’amour d’Allah et de Son Messager, de la même manière que le fondement des propos religieux réside en la croyance en Allah et Son Messager, Toute volonté qui empêche la perfection de l’amour d’Allah et de Son Messager et dispute cet amour, ou tout ambiguïté qui empêche la perfection de la croyance, s’oppose au fondement de la foi ou l’affaiblit. Si elle se renforce jusqu’à contredire le fondement de l’amour et de la croyance, elle est une mécréance ou un polythéisme majeur ; et si elle ne le contredit pas, elle porte atteinte à sa perfection et suscite une faiblesse et une brèche dans la détermination et la recherche. Elle voile celui qui chemine, stoppe celui qui cherche, et renverse celui qui désire. Ainsi, l’alliance n’est valide qu’avec le désaveu, comme Allah سبحانه و تعالى le mentionne de l’imam de ceux qui suivent la voie droite et qui L’aiment, qui dit à son peuple :

Avez-vous vu ce que vous adorez ; vous et vos ancêtres ? Ils sont tous mes ennemis, sauf le Seigneur de l’univers.
Sourate As-Shucarâ’, v.75-77.

L’ami intime d’Allah n’a pu obtenir cette alliance et intimité qu’en réalisant ce désaveu, car il n’y a d’alliance que pour Allah, et il n’y a d’alliance pour Allah qu’accompagnée du désaveu de tout ce qui est adoré en dehors de Lui.

Allah سبحانه و تعالى dit :

Vous avez eu un bel exemple à suivre en Ibrâhîm et en ceux qui étaient avec lui, lorsqu’ils dirent à leur peuple : Nous vous désavouons, vous et ce que vous adorez en dehors d’Allah. Nous vous renions, et il y a entre vous et nous, inimitié et haine jusqu’à ce que vous croyiez en Allah Seul. 
Sourate Al-Mumtahanah, v.4.

 Et lorsqu’lbrâhîm dit à son père et à son peuple : « Je désavoue ce que vous adorez, à l’exception de Celui qui m’a créé, car c’est Lui qui me guidera. » Et il en fit une parole qui devait se perpétuer après lui. Peut-être reviendront-ils ?
Sourate Az-Zukhruf, v. 26-28.

C’est-à-dire qu’il a fait de cette alliance pour Allah et de ce désaveu de tout ce qui est adoré en dehors de Lui une parole qui s’est perpétuée après lui, que se transmettaient les prophètes et leurs adeptes, et il s’agit de la parole : “il n’y a de divinité digne d’adoration qu’Allah” C’est cette parole qu’a laissée en héritage l’imam de ceux qui suivent la voie droite à ses adeptes, jusqu’au Jour de la Résurrection.

Elle est la parole sur laquelle ont été établis la terre et les cieux, sur elle Allah a créé l’ensemble des créatures, fondé la religion, institué la Qibla, et que les épées du djihad ont été dégainées.
Elle est le droit exclusif d’Allah sur l’ensemble des créatures, elle est la parole qui préserve le sang, les biens, et la descendance en cette vie, ainsi que du châtiment de la tombe et de l’Enfer.
Elle est la parole répandue sans laquelle personne n’entre au Paradis, le câble sans lequel ne peut parvenir à Allah celui qui ne s’y attache pas, elle est la parole de l’islam, la clé de la Demeure de paix.
Par elle, les gens se sont divisés entre malheureux et bienheureux, admis et rejeté. Par elle, les Demeures de la mécréance et de la foi se sont séparées, et les Demeures des délices et du malheur se sont distingués.
Elle est le pilier qui supporte [les pratiques] obligatoires et surérogatoires, et
Celui dont la dernière parole est “il n’y a de divinité digne d’adoration qu’Allah” entrera au Paradis.
Sahîh Al-Jâmé – 6479.

L’essence et la subtilité de cette parole réside dans la spécification du Seigneur – que Ses éloges, la sainteté de Ses Noms, et la bénédiction de Son Nom s’étendent, que Sa Majesté soit élevée, et il n’est nulle divinité digne d’adoration en dehors de Lui – dans l’amour, la vénération, la glorification, la peur, l’espoir, et ce que cela implique comme confiance, retour, désir et crainte. On ne doit rien aimer en dehors de Lui, et tout ce qu’on aime en dehors de Lui n’est qu’une conséquence de l’amour qu’on Lui voue, et un moyen d’augmenter cet amour pour Lui.

On ne craint que Lui, n’espère qu’en Lui, ne place sa confiance qu’en Lui, on ne désire que vers Lui, on ne fuit que de Lui, on ne jure que par Son Nom, on ne fait de vœu pieux que pour Lui, on ne se repent que devant Lui, on n’obéit qu’à Son ordre, on ne recherche qu’auprès de Lui, on ne cherche d’aide face aux difficultés qu’auprès de Lui, on ne cherche refuge qu’auprès de Lui, on ne se prosterne que pour Lui, on ne sacrifie qu’en Son Nom, et tout cela se résume en une phrase qui est : on n’adore que Lui, par toutes les formes d’adoration.

C’est là la réalité de l’attestation qu’il n’y a de divinité digne d’adoration qu’Allah.

 

Extrait tiré du livre :

Péchés et Guérison

Écrit Par Ibn Al Qayyim

Pages 265/266 – Édition Tawbah

Commander le livre icon-cart

Note 4,8/5 ⭐⭐⭐⭐⭐ (selon 14 avis)

 

Retranscription autorisée par l’édition Tawbah.

Partenaire: