Il n’y a de force et de puissance qu’en Allah – Ibn Al-Qayyim

Il n’y a de force et de puissance qu’en Allah

Ibn Al-Qayyim

 

 

Il n’y a, dans le domaine du possible, aucune cause produisant un effet indépendamment de toute autre cause. Une cause ne peut avoir d’effet que si elle est associée à une autre cause et qu’elle est exempte de tout obstacle qui empêche sa réalisation. Ceci est valable pour les causes visibles à l’œil nu.

Quant aux effets des causes invisibles ou immatérielles, comme l’effet du soleil sur les animaux et les plantes, ils nécessitent l’existence d’un réceptacle adéquat et d’autres causes associées encore. De même, avoir un enfant dépend de nombreuses causes, autres que la copulation, et il en est ainsi pour toute cause liée à ce qui la provoque. Ainsi, l’espoir que l’on nourrit envers une créature ou la crainte qu’elle nous inspire n’est, dans le meilleur des cas, qu’une partie d’une cause qui ne peut avoir d’effet par elle-même.

Rien ne peut avoir d’incidence de par lui-même sans que cet effet ne soit lié à d’autre,
si ce n’est Allah, l’Unique, le Dominateur Suprême
.
Il ne convient donc pas d’espérer ou de craindre autre que Lui.

Ceci est une preuve claire qu’il est faux de lier son espoir ou sa crainte à autre que Lui. Et même si l’on admettait que cette autre cause peut avoir un effet seule, cette causalité proviendrait d’autre qu’elle et non de la cause elle-même.

[L’individu] ne détient donc pour lui même aucune force par laquelle il peut agir, car il n’y a de force et de puissance qu’en Allah سبحانه و تعالى.

Il est Celui qui détient toute la puissance et la force. Ainsi, la force et la puissance en laquelle on peut espérer ou que l’on peut craindre des créatures ne viennent que d’Allah سبحانه و تعالى qui les possède en vérité.
Comment peut-on donc espérer ou craindre ce qui n’a ni puissance ni force ! 

Au contraire, placer son espoir en une créature ou la craindre est une cause de privation et de mal pour celui qui craint ou nourrit un espoir envers elle. Car plus tu crains une créature, et plus Allah lui donne emprise sur toi, et plus tu places ton espoir en elle, et plus Allah lui donne emprise sur toi, et plus tu places ton espoir en elle, et plus Allah te prive [de bien].

C’est là l’état de toutes les créatures, même si la plupart d’entre elles l’ignorent.

Ainsi, ce qu’Allah veut se réalise nécessairement, et ce qu’Il ne veut pas ne se réalise pas, même si toute la création  se réunissait [pour la réaliser].

 

Extrait tiré du livre :

Les Méditations

Écrit Par Ibn Al-Qayyim

Pages 86/87 – Éditions Tawbah

Commander le livre icon-cart

Note 5/5 ⭐⭐⭐⭐⭐ (selon 11 avis)


Retranscription autorisée par l’édition Tawbah.

Partenaire: