La perfection du plaisir et du bonheur – Ibn Al-Qayyum

La perfection du plaisir et du bonheur

Ibn Al-Qayyum

 

 

Il est une chose éminente à laquelle l’homme avisé doit prêter attention et qui est que la perfection du plaisir, de la joie, du bonheur, de la délectation du cœur, et de la réjouissance de l’âme, dépendent de deux choses :

• La première est la perfection de l’Être aimé en Son essence et Sa beauté, qui est plus en droit qu’on choisisse Son amour en dehors de tout autre.

• La deuxième est la perfection de Son amour, la consécration totale à Son amour, et le choix de Sa proximité et du fait de parvenir à Lui, en dehors de toute autre chose.

Tout homme doué de raison sait que la délectation que comporte le fait de parvenir à l’être aimé dépend de la force de l’amour qu’on lui porte. Aussi, plus l’amour est fort, plus le plaisir que procure l’amour est complet. Ainsi la délectation de parvenir à de l’eau pure pour celui qui est assoiffé, ou de manger un plat exquis pour celui qui est affamé, et d’autres choses semblables, dépend du désir et de l’intensité de la volonté et de l’amour.

Ceci étant, le plaisir, le bonheur et la joie sont des choses recherchées en soi, et plus encore c’est le but de tout être vivant et doué de raison.
Si le plaisir est recherché en soi, il est blâmable s’il suscite une souffrance plus grande que lui, ou s’il empêche un plaisir meilleur ou plus important. Alors que dire s’il suscite le plus grand des malheurs, et fait manquer le plus grand des plaisirs et bonheurs ?
Il est louable s’il aide à obtenir un plaisir immense, perpétuel et permanent, ne comportant ni tourment ni malheur de quelque manière que ce soit, et qui est le plaisir de l’au-delà, ses délices, et sa bonne vie.

Ainsi Allah سبحانه و تعالى dit :

بَلْ تُؤْثِرُونَ ٱلْحَيَوٰةَ ٱلدُّنْيَا

وَٱلْءَاخِرَةُ خَيْرٌۭ وَأَبْقَىٰٓ

Mais vous préférez plutôt la vie présente, alors que l’au-delà est meilleur et plus durable.
Sourate Al-A’lâ, v.16-17. 

Et les magiciens dirent à Pharaon lorsqu’ils embrassèrent la foi :

فَٱقْضِ مَآ أَنتَ قَاضٍ ۖ إِنَّمَا تَقْضِى هَٰذِهِ ٱلْحَيَوٰةَ ٱلدُّنْيَآ

إِنَّآ ءَامَنَّا بِرَبِّنَا لِيَغْفِرَ لَنَا خَطَٰيَٰنَا وَمَآ أَكْرَهْتَنَا عَلَيْهِ مِنَ ٱلسِّحْرِ ۗ وَٱللَّهُ خَيْرٌۭ وَأَبْقَىٰٓ

Décide donc ce que tu veux. Ton pouvoir ne touche que cette vie. Nous croyons en notre Seigneur, afin qu’il nous pardonne nos fautes ainsi que la magie à laquelle tu nous as contraints. » Et Allah est meilleur que toi et [Sa récompense et Son châtiment] sont plus durables.
Sourate Ta-Ha, v.72-73.

Allah سبحانه و تعالى a créé les êtres afin de les faire parvenir à ce plaisir permanent dans, la Demeure éternelle. Quant à cette Demeure éphémère, dont les plaisirs ne sont jamais limpides et ne durent pas, au contraire de l’au-delà dont les plaisirs sont éternels et les délices exempts de tout trouble et souffrance. L’au-delà comporte ce que les âmes désirent et ce qui réjouit, pour l’éternité. Aucune âme ne sait ce qu’Allah y a caché à Ses serviteurs comme réjouissance, et elle comporte ce que nul œil n’a vu, nulle oreille n’a entendu, et ce qui n’a jamais traversé l’esprit d’un être humain. C’est ce sens qu’a visé celui qui conseilla son peuple en disant :

يَٰقَوْمِ ٱتَّبِعُونِ أَهْدِكُمْ سَبِيلَ ٱلرَّشَادِ

يَٰقَوْمِ إِنَّمَا هَٰذِهِ ٱلْحَيَوٰةُ ٱلدُّنْيَا مَتَٰعٌۭ وَإِنَّ ٱلْءَاخِرَةَ هِىَ دَارُ ٱلْقَرَارِ

Ô mon peuple, suivez-moi. Je vous guiderai vers le sentier de la droiture. Ô mon peuple, cette vie n’est que jouissance temporaire, alors que l’au-delà est vraiment la demeure de l’établissement [éternel].
Sourate Ghâfir, v,38-39.

Il les a informés du fait que la vie d’ici-bas n’était qu’une jouissance temporaire dont ils jouissaient vers une autre, et que l’au-delà était la Demeure d’établissement éternel.

Sachant que les plaisirs et délices de ce bas-monde ne sont qu’une jouissance temporaire et un moyen de parvenir aux plaisirs de l’au-delà – et c’est la raison pour laquelle cette vie et ses plaisirs ont été créés – tout plaisir qui aide à parvenir au plaisir de l’au-delà et y mène, il n’est pas blâmable d’en jouir, et plus encore cela est loué en fonction de la manière dont cela permet de parvenir au plaisir de l’au-delà.

 

Extrait tiré du livre :

Péchés et Guérison

Écrit Par Ibn Al Qayyim

Pages 313/314 – Édition Tawbah

Commander le livre icon-cart

Note 4,8/5 ⭐⭐⭐⭐⭐ (selon 14 avis)

 

Retranscription autorisée par l’édition Tawbah.

Partenaire: