La perfection et le summum de l’amour pour Allah – Ibn Al-Qayyim

La perfection et le summum de

l’amour pour Allah

Ibn Al-Qayyim

 

 

Vient ensuite l’intimité (Al-Khullah) qui recèle la perfection et le summum de l’amour, de sorte qu’il ne reste dans le cœur de celui qui aime plus aucune place pour autre que son Être aimé. C’est un rang qui n’accepte l’association d’aucune façon, et c’est un rang spécifique aux deux amis intimes – qu’Allah les couvre d’éloges et les salue : Ibrâhîm et Muhammad, ainsi que l’a dit le Prophète ﷺ :

Allah m’a pris pour ami intime, de la même manière qu’il a pris Ibrâhîm pour ami intime.
Muslim – 532.

Il dit également :

Si je devais prendre un ami intime parmi les habitants de la terre, j’aurais pris Abu Bakr, mais votre compagnon est l’ami intime d’Allah.
Al-Bukhârî – 3456 et Muslim – 2383.

Ou encore :

Je désavoue toute personne qui prétendrait que je suis son ami intime.
Muslim – 3383.

Lorsqu’Ibrâhîm عليه السلام demanda un enfant et qu’on le lui accorda, son amour pour lui pénétra son cœur et en prit une part. L’Être aimé fut jaloux qu’il puisse y avoir dans le cœur de Son ami intime une place pour un autre, ainsi Il lui ordonna de le sacrifier. L’ordre survint en rêve, afin que la réalisation du commandement soit d’une plus grande épreuve encore.

Le but n’était pas de sacrifier l’enfant, mais de le sacrifier dans son cœur, afin que le cœur soit exclusivement voué au Seigneur.

Lorsque l’ami intime d’Allah se pressa de se conformer à l’ordre, et qu’il préféra l’amour d’Allah à l’amour de son enfant, l’objectif fut atteint, l’ordre du sacrifice de l’enfant fut levé, et on le remplaça par un bélier immense. Ceci car le Seigneur n’ordonne pas une chose pour ensuite l’invalider totalement, mais il doit rester une partie de cet ordre ou un substitut, de la même manière qu’il maintint la législation de la rançon, de la recommandation d’effectuer une aumône avant de converser [avec le Prophète ﷺ], des cinq prières après avoir levé les cinquante, tout en maintenant leur récompense, et Il dit :

La Parole ne change pas auprès de Moi, elles sont au nombre de cinq dans la pratique, et cinquante dans la récompense.
Al-Bukhârî – 7517 et Muslim – 162.

 

Extrait tiré du livre :

Péchés et Guérison

Écrit Par Ibn Al Qayyim

Page 259 – Édition Tawbah

Commander le livre icon-cart

Note 4,8/5 ⭐⭐⭐⭐⭐ (selon 14 avis)

 

Retranscription autorisée par l’édition Tawbah.

Partenaire: