La place que tenait les mosquées à l’époque de la puissance de l’islam – Al Hâfidh Ibn Hajar Al Asqalânî

La place que tenait les mosquées à l’époque de la puissance de l’islam

Al Hâfidh Ibn Hajar Al Asqalânî

 

A l’époque de la puissance de l’islam, les mosquées étaient le foyer de la science et la demeure des savants, on y comptait nombre d’assises scientifiques, de conférences, de colloques et de débats. La mosquée était le fondement en islam, et parmi ses fonctions :

Premièrement :
C’était le lieu d’accomplissement des adorations et rites, les musulmans s’y rencontraient, le pauvre rejoignait le riche, le faible le fort, le savant l’ignorant, et ceux qui étaient dépourvus venaient y chercher ce qu’Allah سبحانه و تعالى a accordé à leurs frères savant et riches.

Deuxièmement :
La mosquée était un lieu scientifique par excellence, on y trouvait des cours, des assises scientifiques, des savant en théologie, langue, sociologie, des prêcheurs et guides. L’étudiant sortait de la mosquée en ayant acquis science et piété, et en se parant des manières islamiques. Ainsi,il acquérait la science à travers les Textes, la mise en pratique et la voie à suivre.

Troisièmement :
C’est à la mosquée qu’on déclarait le djihad, qu’on désignait les chefs armés, qu’on levait les troupes, et qu’on recevait les informations des conquêtes.

Quatrièmement :
La mosquée représentait tout dans la vie des musulmans, car leur vie était fondée sur la religion, et ils cheminaient selon les règles de l’islam.Mais lorsqu’ils ont séparé religion de la vie, négligé les adorations, et qu’ils ont éloigné la mosquée des domaines de la vie et de la politique, la place de la mosquée a faibli, elle a été négligée, et ne s’y sont attachés que ceux qui étaient dépourvus de rang, de biens et de la « culture de l’époque » qui était devenue la chose la plus importante dans les milieux scientifiques. Et c’est ainsi que les musulmans ont été décliné et se sont affaiblis.

Le détournement, l’éloignement et la négligence des musulmans vis-à-vis des mosquées
est ce qui les a rabaissés, divisés et affaiblis.

S ‘ils recherchent la puissance et s’ils espèrent gouverner, qu’ils reviennent à la mosquée et son message et lui accordent de l’importance, car les derniers de cette Communauté ne se rectifieront que par ce qui a rectifié les premiers, et Allah est Celui auprès de qui on recherche l’aide.

 

Extrait tiré du livre :

BOULOUGH AL MARÂM (Tome 1)
Écrit Par Al Hâfidh Ibn Hajar Al Asqalânî

Pages 249/250 – Éditions Tawbah

Commander le livre icon-cart

Note 4,9/5 ⭐⭐⭐⭐⭐ (selon 13 avis)


Retranscription autorisée par les éditions TAWBAH.

Partenaire: