Préserver la santé par l’exercice physique et de l’âme – Ibn Al-Qayyim

Préserver la santé par l’exercice
physique et de l’âme

Ibn Al-Qayyim

 

 

L’exercice physique doit être pratiqué après la descente de la nourriture et sa totale digestion. Les exercices modérés sont ceux qui rougissent l’épiderme, font croître et humidifient le corps. Quant à ceux qui font couler la sueur, ils sont excessifs.
Chaque membre dont l’exercice physique augmente se renforce, notamment avec cette forme d’exercice. Plus encore, il en est ainsi de toute force : celui qui mémorise beaucoup, sa mémoire se renforcera, et celui qui réfléchit beaucoup, sa faculté de réflexion s’enrichira, et chaque membre a des exercices qui lui sont propres. Pour la poitrine, la lecture : en commençant en murmurant puis progressivement d’une voix de plus en plus haute. Pour l’ouïe, l’écoute des sons et voix, là encore graduellement, en passant du plus léger au plus fort. De même, la parole pour la langue, ou encore de la vue, et de la marche graduellement.

Quant à l’équitation, le tir, la lutte et la course à pied, ce sont des exercices pour tout le corps qui dissipent les maladies chroniques telles que la lèpre, l’hydropisie et les coliques.

L’exercice des âmes consiste en l’apprentissage, la politesse, la joie, la gaieté, la patience, l’endurance, le courage, le pardon, la pratique du bien, et d’autres choses semblables qui constituent un exercice pour l’âmes. Parmi les plus grands exercices : la patience et l’amour, le courage et la bienfaisance, elles ne cessent de s’y exercer jusqu’à ce que ces qualités soient des attitudes ancrées et des facultés constantes.

Si tu médites sur la voie du Prophète ﷺ en cela, tu constateras qu’elle est la meilleure voie pour preserver la santé et les forces, et qu’elle est bénéfique en cette vie et dans l’au-delà.

Nul doute que la prière elle-même participe à préserver la santé du corps, dissoudre ses humeurs et excédents, et elle compte parmi les meilleures choses pour l’homme, en plus de ce qu’elle comprend de préservation de la santé de la foi et de succès en ce bas monde et dans l’au-delà.
De même, la prière de nuit compte parmi les meilleurs moyens de préserver la santé, de protéger contre de nombreuses maladies chroniques, et d’activer le corps, l’âme et le cœur, comme cela est rapporté du Prophète ﷺ :

Lorsque l’un de vous dort, Satan noue trois nœuds sur sa nuque, et dit sur chacun d’eux : “Tu as une longue nuit, alors dors.” S’il se réveille et mentionne Allah, un nœud se dénoue, s’il fait ses ablutions, le deuxième nœud se dénoue, et s’il prie tous les nœuds se dénouent, et il sera en forme et de bonne humeur, sinon il se réveillera de mauvaise humeur et paresseux.
Al-Bukhârî – 1142 et Muslim – 776.

Le jeûne légiféré compte parmi les moyens de préserver la santé, et d’exercer le corps et l’âme, ce que ne peut rejeter celui dont la nature est saine.

 

Extrait tiré du livre :

L’authentique de
LA MÉDECINE PROPHÉTIQUE

Écrit Par Ibn Al-Qayyim

Pages- 199/200 – Éditions Tawbah

Commander le livre icon-cart

Note 4,8/5 ⭐⭐⭐⭐⭐ (selon 28 avis)


Retranscription autorisée par les Éditions Tawbah.

Partenaire: