La preuve irréfutable que les djinns ne connaissent pas l’Invisible – Ibn Kathîr

La preuve irréfutable que les djinns ne connaissent pas l’Invisible

Ibn Kathîr

 

 

Allah سبحانه و تعالى dit : 

فَلَمَّا قَضَيْنَا عَلَيْهِ ٱلْمَوْتَ مَا دَلَّهُمْ عَلَىٰ مَوْتِهِۦٓ إِلَّا دَآبَّةُ ٱلْأَرْضِ تَأْكُلُ مِنسَأَتَهُۥ ۖ فَلَمَّا خَرَّ تَبَيَّنَتِ ٱلْجِنُّ أَن لَّوْ كَانُوا۟ يَعْلَمُونَ ٱلْغَيْبَ مَا لَبِثُوا۟ فِى ٱلْعَذَابِ ٱلْمُهِينِ

Lorsque Nous décidâmes de sa mort, seule la termite le leur révéla en rongeant sa canne. Et quand il s’écroula, il apparut clairement que si les djinns connaissant les choses cachées, ils ne seraient pas restés à subir l’humiliant supplice.
Sourate Saba’, v.14.

Ibn Jârîr, Ibn Abî Hâtim et d’autres ont rapporté d’après […] Ibn ‘Abbâs que le Prophète ﷺ a dit : Sulaymân était un prophète d’Allah عليه السلام. Lorsqu’il priait il voyait un arbre pousser devant lui et lui disait : “Comment t’appelle-tu ? ” Il répondait : untel, puis il lui demandait : “A quoi sers-tu ?” Si c’était un arbre fruitier, il donnait des fruits, et s’il donnait un remède, il poussait. Un jour qu’il priait, il vit un  arbre devant lui et lui dit :

Comment t’appelles-tu ? – Al-Khûrûb. – A quoi sers-tu ? – A détruire cette maison (Bayt Al-Maqdis).

Ô Allah ! Cache ma mort aux djinns afin que les hommes sachent que les djinns ne connaissent par l’Invisible.”

Il le tailla sous forme de bâton et s’appuya dessus alors que les djinns travaillaient pendant une année. La  termine rongea le bâton, et les hommes virent que si les djinns connaissaient l’Invisible, ils ne seraient pas restés un an à subir l’humiliant supplice. Les djinns remercièrent la termite en lui apportant de l’eau.
Al-Bazzâr – 2/1847 et d’autres. La chaîne de transmission de ce récit est faible (Da’îf) si on l’attribuent au Prophète ﷺ, mais Hasan si on l’attribue au Compagnon. 

 

Extrait tiré du livre :

L’Authentique des Récits des Prophètes
(Œuvre Intégrale) Tome 2

Écrit Par Ibn Kathîr

Page 314 – Éditions Tawbah

Commander le livre icon-cart

Note 4,8/5 ⭐⭐⭐⭐⭐ (selon 12 avis)


Retranscription autorisée par les éditions Tawbah.

Partenaire: