La prononciation du Nom d’Allah – Al Hâfidh Ibn Hajar Al-Asqalânî

La prononciation du Nom d’Allah

Al Hâfidh Ibn Hajar Al-Asqalânî

 

 

وَعَنْ أَبِي هُرَيْرَةَ رَضِيَ اَللَّهُ عَنْهُ قَالَ: قَالَ رَسُولُ اَللَّهِ ﷺ «لا وُضُوءَ لِمَنْ لَمْ يَذْكُرِ اِسْمَ اَللَّهِ عَلَيْهِ» أَخْرَجَهُ أَحْمَدُ، وَأَبُو دَاوُدَ، وَابْنُ مَاجَهْ، بِإِسْنَادٍ ضَعِيفٍ – وَلِلترْمِذِيِّ : عَنْ سَعِيدِ بْنِ زَيْد – وَأَبِي سَعِيدٍ نَحْوُه قَالَ أَحْمَدُ : لا يَثْبُتُ فِيهِ شَيْء

46/ Abû Hurayrah ﺭﺿﻲ ﺍﻟﻠﻪ ﻋﻨﻪ rapporte que le Messager d’Allah ﷺ a dit :

« Pas d’ablutions pour qui ne mentionne pas le Nom d’Allah. »
Hassan / Abû Dâwud – 101, voir les commentaires de Shaykh Al-Albânî sur la chaîne de transmission dans Al-Irwâ’ – 1/22.

Enseignements du hadith :

1- L’obligation de dire « Au Nom d’Allah » au début des ablutions.

2- En apparence, le hadith indique la nullité des ablutions de celui qui ne mentionne pas le Nom d’Allah.

3- Si quelqu’un se trouve en un lieu où il ne convient pas de mentionner Allah, comme les toilettes, comment doit-il le mentionner ?
Nous disons qu’il doit le faire en son cœur, ainsi que l’a établi l’imam Ahmed concernant celui qui entend le muezzin alors d’Allah en cette situation. Donc nous disons à cette personne : mentionne Allah en ton cœur et accomplis tes ablutions.
Fath Dhî-l-Jalâl wa-l-Ikrâm – 1/332.

4- [Les savants ont divergé quant à l’authenticité des hadiths à ce sujet]. La majorité des savants est d’avis que la mention du Nom d’Allah est recommandée, et même si on la délaisse volontairement les ablutions restent valides, mais il ne convient pas de la délaisser volontairement.
On rapporte de l’Imam Ahmed [bien qu’il ait dit : « Je ne connais aucun hadith authentique concernant la mention d’Allah »] que la mention d’Allah était obligatoire lorsqu’on s’en rappelait, et que les ablutions restaient tout de même valides si on l’oubliait.
Al-Ifhâm – 1/39.

5- [Shaykh Al-Albânî dit : Si on admet l’authenticité du hadith, il faut se prononcer en faveur de son sens apparent qui est l’obligation de la mention d’Allah, et aucun Texte ne permet de délaisser cette obligation pour une simple recommandation. L’obligation est donc établie, et c’est l’avis des adeptes de Ad-Dâhiriyyah, Ishâq, un des deux avis de l’Imam Ahmed, celui de Sîddîq Hasan Khân, As-Shawkânî, et c’est là la vérité, si Allah le veut.]
Abû Dâwud -139.

 

Extrait tiré du livre :

BOULOUGH AL MARÂM (Tome 1)
Écrit Par Al Hâfidh Ibn Hajar Al-Asqalânî

Pages 79/80 – Éditions Tawbah

Commander le livre icon-cart

Note 4,9/5 ⭐⭐⭐⭐⭐ (selon 13 avis)


Retranscription autorisée par les éditions TAWBAH.

Partenaire: