Rappels aux gens sur le châtiment d’Allah سبحانه و تعالى en fonction des péchés – Sa’îd Ibn Wahf Al-Qathânî

Rappels aux gens sur  le châtiment d’Allah سبحانه و تعالى
en fonction des péchés

Sa’îd Ibn Wahf Al-Qathânî

 

 

Deuxième type :
Avertir en rappelant la menace d’un  châtiment pour chaque forme de péchés : 

C’est un type important dont les gens ont grandement besoin afin de d’éloigner de l’accomplissement des péchés, se détacher de ce qui a pu les tromper à ce sujet, et afficher un repentir sincère.
Le  prédicateur doit donc porter une attention particulière à ce type [d’avertissement] et rappeler ce qui a été rapporté dans le Coran et la Sunna comme menace de châtiment et de la punition pour chaque péché.
Parmi lesquels : négliger certains points de la croyance musulmane, négliger la prière, l’aumône, le jeûne et le pèlerinage alors qu’on peut les accomplir, avertir contre la désobéissance aux parents, la rupture des liens de parenté, l’éloignement des musulmans, les querelles, tuer une personne qu’Allah سبحانه و تعالى a préservé sauf en toute vérité, la fornication, l’homosexualité, l’usure, s’accaparer les biens de l’orphelin, le vol, s’accaparer les biens des gens en usant du faux, consommer des boissons enivrantes, s’adonner aux jeux de hasard, porter de fausses accusations, la calomnie, la médisance.

Et plus important encore que tout cela : Avertir contre les formes de polythéisme, les innovations, les choses nouvelles dans la religion, la magie, la visite des devins et voyants, s’accrocher aux saints et pieux, et d’autres formes encore de péchés.

Le prédicateur doit également avertir les gens par des paroles sages, contre toutes formes de bassesse comme : La lâcheté, le dévergondage, le mensonge, le manquement aux engagements, la trahison, la tromperie, l’hypocrisie, l’ostentation, la colère, l’orgueil, l’avarice, la pingrerie, l’impatience lors des épreuves, la rancœur, la jalousie. Il doit avertir contre tout ce qui cause du tort à la Communauté, dans sa religion et cette vie d’ici bas.
Voir Al-Jawâb Al-Kâfî d’Ibn Al-Qayyim p.180-305.

Si le prédicateur rappelle ce qui a été rapporté à ce propos comme avertissement, cela amènera une société ancrée sur la droiture, avec la permission d’Allah سبحانه و تعالى.
Au vu de l’étendu de ce type [d’avertissement] et ses nombreuses formes, je me contenterai des exemples suivants :

Allah سبحانه و تعالى dit : 

لَقَدْ كَفَرَ ٱلَّذِينَ قَالُوٓا۟ إِنَّ ٱللَّهَ هُوَ ٱلْمَسِيحُ ٱبْنُ مَرْيَمَ ۖ وَقَالَ ٱلْمَسِيحُ يَٰبَنِىٓ إِسْرَٰٓءِيلَ ٱعْبُدُوا۟ ٱللَّهَ رَبِّى وَرَبَّكُمْ ۖ إِنَّهُۥ مَن يُشْرِكْ بِٱللَّهِ فَقَدْ حَرَّمَ ٱللَّهُ عَلَيْهِ ٱلْجَنَّةَ وَمَأْوَىٰهُ ٱلنَّارُ ۖ وَمَا لِلظَّٰلِمِينَ مِنْ أَنصَارٍۢ

Quiconque associe à Allah (d’autres divinités), Allah lui interdit le Paradis, et sa destination finale sera le Feu. Et pour les injustes, il n’y a pas de secours ! 
Sourate Al-Mâ-idah, v.72. 

وَمَن يَقْتُلْ مُؤْمِنًۭا مُّتَعَمِّدًۭا فَجَزَآؤُهُۥ جَهَنَّمُ خَٰلِدًۭا فِيهَا وَغَضِبَ ٱللَّهُ عَلَيْهِ وَلَعَنَهُۥ وَأَعَدَّ لَهُۥ عَذَابًا عَظِيمًۭا

Quiconque tue intentionnellement un croyant, sa rétribution sera l’Enfer, où il demeura éternellement. Allah est en colère contre lui, le maudit et a préparé un immense châtiment. 
Sourate An-Nisâ-, v.93.

وَٱلَّذِينَ يَنقُضُونَ عَهْدَ ٱللَّهِ مِنۢ بَعْدِ مِيثَٰقِهِۦ وَيَقْطَعُونَ مَآ أَمَرَ ٱللَّهُ بِهِۦٓ أَن يُوصَلَ وَيُفْسِدُونَ فِى ٱلْأَرْضِ ۙ أُو۟لَٰٓئِكَ لَهُمُ ٱللَّعْنَةُ وَلَهُمْ سُوٓءُ ٱلدَّارِ

Mais ceux qui violent leur pactes avec Allah après l’avoir accepté, rompent les liens qu’Allah a ordonné de maintenir et sèment le désordre sur terre, auront la malédiction et la pire des demeures finales. 
Sourate Ar-Ra’ad, v.25.

Quant aux exemples tirés de la Sunna, on peut citer la parole du Prophète ﷺ : 

Éloignez-vous des sept péchés mortels. 
Les Compagnons dirent : quels sont-ils ?
Il dit  : 
Associer à Allah, la sorcellerie, tuer une personne qu’Allah a protégé sauf en toute vérité, l’usure, s’accaparer les biens de l’orphelin, fuir au combat, et porter de fausses accusations contre les croyantes chastes et innocentes.
Al-Bukhârî – 2766, Muslim – 89.

Il dit également :

Aucun peuple n’affiche de perversité sans qu’ils ne soient éprouvés par la peste et des épidémies inconnues des générations passées. Aucun peuple ne triche dans la pesée sans être éprouvé par la famine, les grandes pénuries, et la tyrannie des gouverneurs. Aucun peuple ne refuse de verser la zakât sans être privé de pluie. Si ce n’était le bétail, il ne recevrait pas une goutte du ciel. Aucun peuple ne trahit un pacte sans qu’Allah ne les soumette à un ennemi étranger s’accaparant une partie de leurs biens. Et si leur gouverneur n’applique pas ce qu’Allah a révélé dans Son Livre, Allah leur inflige des troubles entre eux. 
As-Sahîhah – 106.

Cela est parmi les signes de sa prophétie, et tout ce sont il nous a informé est arrivé à ceux qui sont tombés dans le péché.
Parmi les signes concrets, on peut citer le sida qui a touché ceux qui ont permis les turpitudes.

Le Prophète ﷺ a maudit celui qui maudit ses parents, qui sacrifie pour autre qu’Allah, qui abrite un innovateur, et il a maudit pour de nombreuses autres formes de péchés.
Voir Al-Jawâb Al-Kâfî – 115-119.

Partager cet articles avec vos proches :

 

Extrait tiré du livre :

COMMENT APPELER À ALLAH
les athées et les pécheurs musulmans

Écrit Par Sa’îd Ibn Wahf Al-Qathânî

ages 76/79 – Éditions Tawbah

Commander le livre icon-cart


Retranscription autorisée par les éditions TAWBAH.

Partenaire: