Remèdes face aux malheurs – Ibn Al-Jawzî

Remèdes face aux malheurs

Ibn Al-Jawzî

 

 

Celui qui est frappé par un malheur et cherche à l’effacer, qu’il se le figure plus grand qu’il n’est, et ainsi il lui semblera insignifiant.

Qu’il s’imagine également sa rétribution, ou encre d’avoir été frappé par un malheur plus grand, et il constatera qu’il est gagnant à se contenter de cela.

Qu’il considère la rapidité de sa dissipation, car sans l’affliction de la difficulté, on n’espérerait pas les moments de quiétude.

Et qu’il sache que ce malheur est auprès de lui comme un hôte, qu’il s’enquière donc de ce dont il a besoin à tout instant, et ainsi, combien il s’en ira vite !

Et comme il est bon d’être loué et décrit comme un hôte généreux !

Il en est de même pour le croyant dans la difficulté, il doit prêter attention aux moments, y chercher l’état de l’âme et surveiller ses membres, de peur que la langue ne laisse échapper un mot ou que le cœur ne se courrouce. Et ainsi, brillera l’aube de la récompense, disparaîtra la nuit du malheur, et sera loué le voyageur pour avoir traversé les ténèbres. Et lorsque le soleil de la rétribution se lèvera, il sera parvenu à la demeure du salut.

 

Extrait tiré du livre :

Les Pensées Précieuses

Écrit Par Ibn Al-Jawzî

Page 71 – Édition Tawbah

Commander le livre icon-cart

Note 4,8/5 ⭐⭐⭐⭐⭐ (selon 14 avis)

 

Retranscription autorisée par l’édition Tawbah.

Partenaire: