Rompre le jeûner à la vision de la nouvelle lune selon l’observation du pays – Al Hâfidh Ibn Hajar Al Asqalânî

Rompre le jeûner
à la vision de la nouvelle lune
selon l’observation du pays

Al Hâfidh Ibn Hajar Al Asqalânî

 

542/ Ibn ‘Umar ﺭﺿﻲ ﺍﻟﻠﻪ ﻋﻨﻪ rapporte : J’ai entendu le Messager d’Allah ﷺ dire : 

Si vous la voyez, jeûnez, et lorsque vous la voyez [de nouveau], rompez le jeûne. Si elle vous est cachée estimez [le nombre de jours]. 
Sahîh/ Al-Bukhârî – 1900 et Muslim – 1080.

Muslim rapporte : Si elle vous est cachée, complétez trente jours.

Al-Bukhârî rapporte : Complétez à trente jours.

Il rapporte également d’Abû Hurayrah ﺭﺿﻲ ﺍﻟﻠﻪ ﻋﻨﻪ :

Complétez à trente le nombre de jours du mois de Sha’bân. 
Sahîh/ Al-Bukhârî – 1909 et Muslim – 1081.

Enseignements du hadîth 

7- Shaykh Al-Islâm Ibn Taymiyyah a dit : Les moments d’apparition de la nouvelle lune diffèrent, et il y a sur cela un consensus des spécialistes. Ainsi, si le moment d’apparition de la nouvelle lune est similaire, le jeûne est obligatoire [à toute cette région], sinon non.

8- Les principaux avis sur cette question sont au nombre de  trois.

• Le premier est que le jeûne s’impose à l’ensemble des gens .
• Le deuxième est que le jeûne s’impose à ceux dont le moment d’apparition de la nouvelle lune est similaire.
• Le troisième est que le jeûne s’impose s’ils sont sous la même autorité.

Mais quelle est la pratique des gens d’aujourd’hui ?

Le plus courant est le derniers cas, c’est pourquoi on peut voir deux pays séparés par quelques mètres, que l’un jeûne et l’autre non, ou que l’un rompe le jeûne et l’autre non, car ce pays est sous une autorité, et ce pays sous une autre.[…]

C’est l’avis le plus proche de la pratique, car il n’est pas raisonnable que nous soyons sous même autorité, et que les uns jeûnent et que les autres non.
Cela entrave la sécurité et amène la division.

Mais au point de vue théorique, nul doute que l’avis de Shaykh Al-Islâm Ibn Taymiyyah est l’avis correct. Nous disons cela d’un point de vue scientifique, mais dans la pratique nous suivons notre gouverneur : lorsqu’il ordonne le jeûne, nous jeûnons, et sinon non, afin que les gens de divergent pas, et chaque pays garde sa propre observation de la nouvelle lune.
Fath Dhî-l-Jalâl wa-l-Ikrâm – 7/53.

 

Extrait tiré du livre :

BOULOUGH AL MARÂM (Tome 2)
Écrit Par Al Hâfidh Ibn Hajar Al Asqalânî

Pages 62/64 – Éditions Tawbah

Commander le livre icon-cart

Note 4,9/5 ⭐⭐⭐⭐⭐ (selon 13 avis)


Retranscription autorisée par les éditions TAWBAH.

Partenaire: