Rompre les liens de parenté – Al Hâfidh Ibn Hajar Al-Asqalânî

Rompre les liens de parenté

Al Hâfidh Ibn Hajar Al-Asqalânî

 

 

1265/ Jubayr Ibn Mut’im ﺭﺿﻲ ﺍﻟﻠﻪ ﻋﻨﻪ rapporte que le Messager d’Allah ﷺ a dit :

“N’entrera pas au Paradis celui qui rompt les liens de parenté. 
Sahîh/ Al-Bukhârî – 5984 et Muslim – 2556.

Enseignements du hadith

1- Allah سبحانه و تعالى dit : Ceux qui rompent [les liens] qu’Allah a ordonné de maintenir, et sèment la corruption sur la terre : ceux-là sont les vrais perdants.
Sourate Al-Baqarah, v.27.
Et il dit : Si vous vous détournez, ne risquez-vous pas de semer la corruption sur terre et de rompre vos liens de parenté ? Ce sont ceux qu’Allah a maudits, et a rendus sourds et aveugles.
Sourate Muhammad, v.22-23.

2- Le maintien des liens concerne tous les proches, mais ce lien diffère en fonction du degré de proximité, de la capacité et du besoin.

3- Le véritable maintien des liens de parenté ne concerne pas le proche avec lequel on échange lien, bonté, dons, visites, et autres, car cela s’appelle rende la pareille (Al-Mukâfa’ah).
Le Prophète ﷺ a dit :

Celui qui maintient les liens de parenté n’est pas celui qui rend la pareille, mais celui qui maintient les liens lorsqu’ils sont rompus.
Al-Bukhârî – 5991.

Ce qui montre que lien de parenté qui est loué en toute vérité est le lien maintenu avec le proche qui a rompu toute relation. Ainsi, on distingue trois situations : soit on maintient les liens de parenté, soit on rend la pareille, soit on rompt les liens.

4- Un homme vint trouver le Prophète ﷺ et lui dit : Ô Messager d’Allah ! J’ai  des proches avec lesquels je maintiens les liens de parenté, mais eux les rompent, je suis bon envers eux, mais eux me causent préjudice, je suis indulgent envers eux, mais eux sont grossiers envers moi.
Les Prophète ﷺ lui répondit : S’il en est tel que tu le dis, c’est comme si tu leur faisais manger de la braise, et Allah ne cessera de te donner le dessus sur eux tant que tu agiras de la sorte.
Muslim – 2558.

5- Cela signifie pas qu’il soit mécréant, mais qu’il n’entrera au Paradis qu’après avoir été châtié en Enfer pour sa rupture des liens de parenté, qui est un péché majeur, et celui qui commet un péché majeur peut être châtié en Enfer avant d’entrer au Paradis.
Tas-Hîl Al-Ilmâm – 6/178.

&nb 

Extrait tiré du livre :

BOULOUGH AL MARÂM (Tome 3)
Écrit Par Al Hâfidh Ibn Hajar Al Asqalânî

Page 355 – Éditions Tawbah

Commander le livre icon-cart

Note 4,9/5 ⭐⭐⭐⭐⭐ (selon 13 avis)


Retranscription autorisée par les éditions TAWBAH.

Partenaire: