La Ruqyah lorsqu’on se plaint d’une douleur – Ibn Al-Qayyim

La Ruqyah
lorsqu’on se plaint d’une douleur

Ibn Al-Qayyim

 

 

‘Uthmân Ibn Abî Al-‘Âs rapporte qu’il se plaignit au Messager d’Allah ﷺ d’une douleur qu’il éprouvait en son corps depuis qu’il avait embrassé l’islam.
Le Prophète ﷺ lui dit :

بِسْمِ اللهِ
أَعُوذُ بِاللهِ وَقُدْرَتِهِ مِنْ شَرِّ مَا أَجِدُ وَأُحَاذِرُ

Mets ta main sur l’endroit de ton corps qui te fait mal et dis trois fois : “Au Nom d’Allah”, puis dis sept fois : “Je cherche protection auprès de la puissance d’Allah et de Son pouvoir contre le mal que je ressens, et que je redoute.”
Muslim – 2202.

Ce remède contient la mention d’Allah, le fait de se confier à Lui et la recherche de protection contre le mal de la douleur auprès de Sa puissance et Son pouvoir qui la dissiperont. La répétition sert à ce que cela soit plus profitable et utile, à l’instar de la répétition du remède afin que la matière soit évacuée. Le nombre sept a une caractéristique qui n’existe dans aucun autre chiffre. On rapporte que lorsque le Prophète ﷺ rendait visite à un malade de sa famille, il disait :

اللهم ربَّ الناس أذهب البأس واشف أنت الشافي لا شفاء إِلا شفاؤك شفاءً ولا يُغادر سقماً

Ô Allah ! Seigneur des hommes. Éloigne ce mal et guéris – car Tu es Celui qui guérit, point de guérison si ce n’est la Tienne – sans laisser aucune trace de maladie.
Al-Bukhârî – 5750 et Muslim – 2191.

Cette Ruqyah est une recherche d’intermédiaire vers Allah, à travers la perfection de Sa seigneurie, de Sa miséricorde par la guérison, le fait qu’Il soit le Seul à accorder la guérison, et qu’il n’y a de guérison que la Sienne ; c’est pourquoi elle contient une recherche d’intermédiaire vers Lui à travers Son unicité, Sa bienfaisance et Sa seigneurie.

 

Extrait tiré du livre :

L’authentique de
LA MÉDECINE PROPHÉTIQUE

Écrit Par Ibn Al-Qayyim

Page 155 – Éditions Tawbah

Commander le livre icon-cart

Note 4,8/5 ⭐⭐⭐⭐⭐ (selon 28 avis)


Retranscription autorisée par les Éditions Tawbah.

Partenaire: