S’acquitter de la Zakat après une année écoulée – Al Hâfidh Ibn Hajar Al Asqalânî

S’acquitter de la Zakat
après une année écoulée 

Al Hâfidh Ibn Hajar Al Asqalânî

 

 

500/ Ibn ‘Umar ﺭﺿﻲ ﺍﻟﻠﻪ ﻋﻨﻪ : 

Celui qui acquiert un bien ne doit s’acquitter de la Zakat sur celui-ci que lorsqu’une année est révolue.
Sahîh/ At-Tirmidhî – 632. Al-Albânî dit : “La chaîne s’arrête au Compagnon (Mawqûf), mais la parole est considérée comme étant celle du Prophète (Marfû’).”

Enseignements du hadith

1- La Zakat n’est exigible que lorsqu’une année complète est révolue, et l’année se compose de douze mois lunaires, c’est là une des conditions d’obligation de la Zakat.

2- Celui qui obtient un bien qui ne soit ni un bénéfice du commerce qu’il dirige, ni le produit du bétail voué à la production laitière, mais qu’il l’a obtenu d’une autre manière, par exemple par perception d’un héritage, d’un don, de la valeur d’une location, ou d’un salaire pour une fonction – et c’est ce type de bien dont il est question dans le hadith – alors la période à considérer est indépendante et il ne joint pas cela à ce qu’il possède déjà, car cela n’en dépend pas et n’y est pas lié.

3- Mais s’il perçoit un bénéfice commercial, ne serait-ce que très peu de temps avant l’échéance [de l’année prise en considération pour les biens commerciaux qu’il possède déjà], il doit s’acquitter de la Zakat sur les nouveaux profits qu’il vient de réaliser, à l’échéance des biens initiaux. De même les petits auxquels le bétail donne naissance, même peu de temps avant l’échéance, il doit s’acquitter pour eux de la Zakat à l’échéance de la Zakat qu’il verse pour les bêtes qu’il possédait déjà.

4- Et si les bien acquis n’ont aucun lien avec son commerce ou son bétail, il doit s’acquitter séparément de la Zakat sur chaque bien, lorsqu’une année est révolue. Mais si on veut fixer un mois connu – Ramadan par exemple – pour s’acquitter de la Zakat sur l’ensemble des biens, on s’en acquitte sur ce qui a vu une année s’écouler, et il est permis d’avancer l’acquittement de la Zakat de ce qui n’a pas vu une année s’écouler. Et c’est là une facilité qui est accordée.

 

Extrait tiré du livre :

BOULOUGH AL MARÂM (Tome 2)
Écrit Par Al Hâfidh Ibn Hajar Al Asqalânî

Pages 17/18 – Éditions Tawbah

Commander le livre icon-cart

Note 4,9/5 ⭐⭐⭐⭐⭐ (selon 13 avis)


Retranscription autorisée par les éditions TAWBAH.

Partenaire: