Le salut des hommes envers les femmes – Umm Salamah Bint ‘Alî Al-‘Abbâsî

Le salut des hommes envers les femmes

Umm Salamah Bint ‘Alî Al-‘Abbâsî

 

 

Nul ignore que le salut est permis si l’on ne craint aucune tentation, mais aussi que le salut n’est pas la poignée de mains, car serrer la main d’une étrangère n’est pas permis.

Abû Hurayrah ﺭﺿﻲ ﺍﻟﻠﻪ ﻋﻨﻪ rapporte que le Messager d’Allah a dit :

Les droits du musulman sur le musulman sont au nombre de six.
Les compagnons dirent : Quels sont-ils, ô Messager d’Allah !
Il dit : Si tu le rencontres, salue-le, s’il t’invite, réponds à son invitation ; s’il te demande conseil, conseil-le ; s’il éternue et loue Allah, invoque pour lui ; s’il tombe malade, rends-lui visite ; et lorsqu’il meurt, suis son convoi funéraire.
Muslim.

Asmâ’ bint Zayd رضي الله عنهما rapporte que le Messager d’Allah ﷺ passa un jour dans la mosquée alors qu’un groupe de femmes était assis. Il leva la main vers elles en guise de salut.
At-Tirmidhî.

L’imam An-Nawawî رحمه الله a dit : Si les femmes sont en groupe on peut les saluer, par contre si la femme est seule, il n’y a que les femmes, son mari, son maître, ses Mahârims qui la saluent, qu’elles soit belle ou non. Quant à l’étranger, s’il s’agit d’une vielle femme qui suscite plus de désirs, il est préférable de la saluer et qu’elle salue elle aussi, et si l’un salue, l’autre doit répondre. Mais si c’est une jeune fille ou une femme âgée suscitant encore du désir, l’étranger ne doit pas la saluer et elle ne doit pas le saluer. Et si l’un salue, la réponse n’est pas obligatoire au contraire cela est détestable. C’est l’avis que nous suivons et c’est l’avis de la majorité des savants. 

 

Extrait tiré du livre :

Les Droits des Croyantes
Écrit Par Umm Salamah Bint ‘Alî Al-‘Abbâsî

Pages 159/160 – Édition Tawbah

Commander le livre icon-cart

Note 5/5 ⭐⭐⭐⭐⭐ (selon 1 avis)


Retranscription autorisée par les éditions TAWBAH.

Partenaire: