Satan attaque le fils d’Adam de tous côtés, même par la voie de l’islam – Ibn Al-Qayyim

La persévérance de Satan à détourner les fils d’Adam

du droit chemin

Ibn Al-Qayyim

 

Je vous adresse une recommandation, mémorisez-la : que l’un de vous parle par la voix de son frère humain, et qu’un autre se tienne sur la langue de celui qui écoute, et qu’il lui fasse aimer, révérer et s’étonner de ces propos, et qu’il demande à son frère de les lui répéter. Soutenez-vous de toutes les manières contre les hommes, introduisez-vous par tout moyen auprès d’eux, guettez-Ies sur tout chemin, n’avez-vous pas entendu le serment que j’ai fait à leur Seigneur lorsque j’ai dit :

قَالَ فَبِمَآ أَغْوَيْتَنِى لَأَقْعُدَنَّ لَهُمْ صِرَٰطَكَ ٱلْمُسْتَقِيمَ

ثُمَّ لَءَاتِيَنَّهُم مِّنۢ بَيْنِ أَيْدِيهِمْ وَمِنْ خَلْفِهِمْ وَعَنْ أَيْمَٰنِهِمْ وَعَن شَمَآئِلِهِمْ ۖ وَلَا تَجِدُ أَكْثَرَهُمْ شَٰكِرِينَ

Puisque Tu m’as égaré, dit [Satan], je leur barrerai la route vers Ton droit chemin, puis je les attaquerai de devant, de derrière, de leur droite et de leur gauche. Et, pour la plupart. Tu ne les trouveras pas reconnaissants.

Sourate Al-Acrâf, v.16 – 17.

N’avez-vous pas vu que j’ai attaqué le fils d’Adam de toute part, et pas une voie ne subsiste sans que je ne l’attaque sur une autre, jusqu’à ce que j’obtienne de lui ce que je veux, ou en partie ? Leur Messager les a mis en garde contre cela et leur a dit :

Satan attaque le fils d’Adam de tout côté, même par la voie de l’islam, en disant :
– Vas-tu embrasser l’islam en délaissant ta religion et la religion de tes ancêtres ?
Si le fils d’Adam s’oppose à lui et embrasse l’islam, il l’attaque sur le front de l’émigration et dit :
– Vas-tu émigrer et délaisser ta terre et le ciel qui te couvre ?
S’il s’oppose à lui et émigre, il l’attaque sur le front du Djihad et lui dit :
– Vas-tu combattre pour qu’ensuite tu sois tué, qu’on partage tes biens et qu’on épouse ta femme?

Sahîh AI-Jâmi’ – 1652.

Attaquez-les ainsi sur toutes les voies de bien, si l’un d’eux veut faire une aumône, attaquez-le sur la voie de l’aumône, et insufflez-lui :
– “Vas-tu donner cet argent et devenir comme ce mendiant ?”, ou encore ce que vous m’avez entendu dire par la bouche de celui auquel un autre avait demandé l’aumône et qui lui répondit :
– “Ce sont nos biens, si nous vous en faisons l’aumône, nous deviendrons comme vous.”

Attaquez-les par la voie du pèlerinage, et dites :
– “Son chemin est périlleux et difficile, celui qui l’emprunte met en péril sa personne et ses biens.”
Ainsi, attaquez-les par toutes les voies de bien, en les en faisant fuir, et en mentionnant leurs difficultés et dangers.

Puis attaquez-les par les voies des péchés, en les embellissant aux yeux des fils d’Adam et en leur cœur, et aidez-vous au plus en cela des femmes, par leur entremise introduisez-vous auprès d’eux, quelles sont bonnes pour vous !

Puis, attachez-vous à la brèche des mains et des pieds, et empêchez de saisir ou de cheminer vers ce qui vous nuira.

Sachez que votre plus grand soutien à la surveillance de ces brèches consiste à établir un pacte avec l’âme incitatrice au mal ; ainsi aidez-la et cherchez son aide, accordez-lui et demandez qu’elle vous accorde, soyez à ses côtés dans la guerre contre l’âme sereine, efforcez-vous de la briser et de réduire à néant ses forces, et vous ne pourrez y parvenir qu’en la coupant de sa subsistance. Lorsqu’elle est coupée de sa subsistance, c’est celle de l’âme incitatrice au mal qui se renforce, et ses partisans vous obéiront.

Faites-donc chuter le cœur de sa citadelle, isolez-le de son royaume, et mettez à sa place l’âme incitatrice au mal, car elle commande ce que vous désirez et aimez, et elle ne fera jamais ce que vous réprouvez, sans s’opposer à vous, quel que ce soit ce que vous lui indiquez. Au contraire, elle s’empressera de l’exécuter.

Si vous sentez que le cœur veut rejoindre son royaume, et que vous voulez vous prémunir contre cela, placez entre lui et l’âme un contrat de mariage, embellissez la mariée et faites-la lui apparaître sous la plus belle apparence qui soit, et dites-lui : Goûte à cette liaison et à la jouissance de cette femme, comme tu as goûté à la guerre, et à l’amertume de la blessure et des coups ! Puis pèse entre la délectation de cette conciliation, et l’amertume de la guerre, alors posons les armes, car ce n’est pas une guerre d’un jour mais une guerre continue jusqu’à la mort, et tu es incapable de combattre continuellement.

Ô mes enfants, aidez-vous-en cela de deux armées avec lesquelles vous ne serez jamais vaincus :

La première est l’armée de l’insouciance ; ainsi vous devez détourner de toutes les manières le cœur des fils d’Adam d’Allah سبحانه و تعالى et de la Demeure de l’au-delà.

Rien n’est plus à même de vous faire parvenir à votre objectif, car si le cœur se détourne d’Allah سبحانه و تعالى vous pourrez le dominer et le fourvoyer.

La deuxième est l’armée des désirs. Embellissez-les en leur cœur, et faites-les paraître bons.

Attaquez-les à l’aide de ces deux armées, car vous ne trouverez rien de plus efficace contre le fils d’Adam. Aidez-vous des désirs pour parvenir à l’insouciance, et aidez-vous de l’insouciance pour parvenir aux désirs.

Rapprochez les insouciants, puis aidez-vous d’eux contre celui qui mentionne Allah, un seul pourra vaincre cinq, car les insouciants sont accompagnés de démons si bien qu’ils sont au nombre de quatre, et le démon de celui qui mentionne Allah est avec eux.

Si vous voyez un groupe réuni autour de ce qui vous nuit, comme la mention d’Allah, l’étude de Ses commandements, Ses interdits et Sa religion, et que vous ne pouvez les disperser, aidez-vous contre eux de leurs semblables parmi les hommes oisifs, rapprochez-les d’eux, à troublez-les à travers eux.

En somme, agissez comme il convient, introduisez-vous auprès de chaque fils d’Adam par le biais de sa volonté et de ses désirs, aidez-le en cela, soyez pour lui un soutien dans le fait d’y parvenir, et si Allah leur a ordonné de patienter sur vous, de vous endurer, et de vous surveiller sur les brèches, alors vous aussi patientez, endurez et surveillez les brèches, et saisissez votre chance lors du désir et de la colère, car vous ne chasserez pas le fils d’Adam en des situations meilleures que ces deux-ci.

 

Extrait tiré du livre :

Péchés et Guérison

Écrit Par Ibn Al Qayyim

Pages 140/141/142 – Édition Tawbah

Commander le livre icon-cart

Note 4,8/5 ⭐⭐⭐⭐⭐ (selon 14 avis)

 

Retranscription autorisée par l’édition Tawbah.

Partenaire: