Les sept personnes qui seront protégées par l’ombre d’Allah à l’exemple de Yûsuf – Ibn Kathîr

Les sept personnes qui seront protégées
par l’ombre d’Allah

à l’exemple de Yûsuf
Ibn Kathîr

 

 

 

Allah سبحانه و تعالى mentionne que la femme de Al-‘Azîz a essayé de séduire Yûsuf عليه السلام en lui demandant ce qui ne sied pas à son état et son rang. Cette femme était belle, jeune et riche et d’un rang social élevé.

Elle ferma les portes de sa demeure, se prépara pour lui, se fit belle et revêtit ses plus beau habits, alors qu’elle était l’épouse du Grand Intendant. Ibn Ishâq a dit qu’elle était la nièce du roi Rayyân Ibn Al-Walîd, roi d’Egypte. Yûsuf était un jeune homme très beau et très élégant, mais il descendait d’une lignée de prophètes, c’est pourquoi son Seigneur le préserva de la turpitude et le protégea de la ruse des femmes. Il fait partie des sept catégories de maîtres, nobles et pieux évoqués par le sceau des prophètes, dans ce qu’il transmet du Seigneur des cieux et de la terre :

Sept personnes seront protégées par l’ombre d’Allah, le jour où il n’y aura d’ombre que la Sienne : un imam juste, un homme qui, isolé, évoque Allah et fond en larmes, un homme dont le cœur demeure attaché aux mosquées lorsqu’il en sort jusqu’à y revenir, deux hommes qui s’aiment en Allah, se rencontrent et se séparent pour Lui, un jeune qui a été élevé dans l’adoration d’Allah, un homme qui fait l’aumône d’une manière discrète au point que sa main droite ne sait pas ce que sa main gauche dépense et enfin un homme qui, sollicité par une femme noble et belle, répond : je crains Allah.
Al-Bukhârî – 660 et Muslim – 1031. 

En résumé, elle l’a appelé à elle, et l’a désiré au plus haut point, mais il répondit : “Qu’Allah me protège ! Mon maître”, le mari de Zulaykhah, le maître de maison “m’a accordé un bon asile”, en étant généreux avec moi et en m’honorant “et certes, les injustes ne réussissent pas.”

Dans le hadith du Voyage Nocturne, le Prophète ﷺ a dit :

Je suis passé près de Yûsuf, et j’ai vu qu’il lui a été donné la moitié de la beauté.

As Sahaylî ainsi que d’autres imams ont dit : Cela veut dire qu’il avait la moitié de la beauté de Adam عليه السلام car Allah سبحانه و تعالى a créé Âdam de Ses mains et lui a insufflé de Son Esprit, de ce fait , il jouissait d’une beauté humaine parfaite. C’est pour cela que les gens du Paradis auront la taille de Âdam et sa beauté. Ainsi, Yûsuf avait la moitié de cette beauté, et personne n’avait été aussi beau depuis Âdam, de même qu’aucune femme après Hawâ- n’avait été aussi belle que Sârah, la femme d’Ibrâhîm عليه السلام.

Ibn Mas’ûd ﺭﺿﻲ ﺍﻟﻠﻪ ﻋﻨﻪ  a dit : Le visage de Yûsuf était aussi éclatant que l’éclair, et lorsqu’une femme lui parlait, il cachait son visage. 

D’autres ont dit que son visage était le plus souvent voilé afin que les gens ne le voient pas. C’était pour cela que lorsqu’il entra chez les femmes invitées chez l’épouse de Al-‘Azîz et qu’elles furent éblouies à sa vue au point de couper leurs mains, elle leur a dit : “Voilà donc celui à propos duquel vous me blâmiez” Elle fit ensuite l’éloge de sa chasteté : “J’ai essayé de le séduire mais il s’est abstenu”, c’est-à-dire qu’il refusa.Et s’il ne fait pas ce que je lui ordonne, il sera emprisonné et humilié.” 

Partager cet article avec vos proches :

 

Extrait tiré du livre :

L’Authentique des Récits des Prophètes
(Œuvre Intégrale)

Écrit Par Ibn Kathîr

Pages 386/391 – Éditions Tawbah

Commander le livre icon-cart

Note 4,8/5 ⭐⭐⭐⭐⭐ (selon 12 avis)


Retranscription autorisée par les éditions Tawbah.

Partenaire: